Archives de Tag: sénateurs

Chers élus : Ce qu’ils gagnent vraiment

Le journaliste et historien Vincent Quivy s’est penché sur la façon dont nos élus sont rémunérés.

Présentation de son livre par l’éditeur :
« Face à la crise, l’heure est à la rigueur. Les élus le répètent : les Français doivent se serrer la ceinture, toutes catégories professionnelles confondues. Toutes ? Non ! Une profession résiste encore et toujours aux régimes drastiques imposés par la conjoncture. Retraites avantageuses et cumulables, salaires confortables et innombrables "à-côtés", le personnel politique bénéficie, à l’heure des sacrifices, d’une situation privilégiée.

Des responsables locaux au président de la République, des ministres aux parlementaires, il constitue un monde à part, une sorte de bastion imprenable et opaque qu’il est mal vu, en France, d’éclairer trop vivement. Derrière les indemnités affichées, se cachent nombre d’avantages et de "compléments" que les représentants de la République, en toute discrétion, n’hésitent pas à maintenir malgré les annonces de réforme. Démagogie ou simple devoir démocratique ? Ce petit guide pratique, précis, vous apprendra, non sans humour, à évaluer des rémunérations, connues ou cachées, d’une profession qui ne connaît pas la crise. Chers ou trop chers élus ? À chacun de juger »

Article lié :
La situation matérielle du député, sur le site de l’Assemblée nationale
 
 
 
 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Le Sénat : Enquête sur les superprivilégiés de la République

SOCIÉTÉ

Jusqu’au renouvellement de 2008 inclus, le Sénat était renouvelé par tiers tous les trois ans. À partir de septembre 2011, il sera renouvelable par moitié, en deux séries, tous les trois ans, pour tenir compte de la réduction de neuf à six ans de la durée du mandat sénatorial. De grands électeurs (députés, conseillers municipaux, généraux et régionaux) vont ainsi désigner les sénateurs dont le siège est soumis à renouvellement.

Au-delà de cette actualité politique qui passionne uniquement les états-majors des quatre grands partis politiques de l’Hexagone, on peut se poser la question : à quoi sert le Sénat ? Le Français moyen ne le sait pas très bien…

Les méchantes langues assurent tout à la fois qu’il est une agence de l’emploi et une maison de retraite de luxe pour les quatre grands partis politiques français, qu’il est truffé de lobbyistes au service d’intérêts particuliers, qu’il gâche les talents d’une cinquantaine de ses sages qui sont seuls à mériter leur indemnité parlementaire de 7 000 euros mensuels auxquels s’ajoutent 6209 euros de frais de représentation par mois, qu’il offre une solution d’attente à des politiques recalés par le suffrage universel direct, ou encore qu’il procure une immunité judiciaire aux politiciens corrompus auxquels s’intéresse la justice…

La suite
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société