Archives de Tag: Législatives

Abstention. Les électeurs ont-ils fait la grève ?

SOCIÉTÉ

A chaque élection, les politiciens se plaignent du taux d’abstention toujours trop élévé d’après eux. Les électeurs qui ne se sont pas déplacés au premier tour, dimanche dernier, n’ont-ils pas suivi les conseils d’Octave Mirbeau, qui s’étonne, dans un texte célèbre, « La grève des électeurs« , « qu’après les scandales journaliers, il puisse exister encore dans notre chère France un électeur, un seul électeur, cet animal irrationnel, inorganique, hallucinant, qui consente à se déranger de ses affaires, de ses rêves ou de ses plaisirs, pour voter en faveur de quelqu’un ou de quelque chose »

Et Mirbeau de se demander : « Je comprends qu’un escroc trouve toujours des actionnaires… Mais qu’un député, ou un sénateur, ou un président de République, ou n’importe lequel parmi tous les étranges farceurs qui réclament une fonction élective, quelle qu’elle soit, trouve un électeur, c’est-à-dire l’être irrêvé, le martyr improbable, qui vous nourrit de son pain, vous vêt de sa laine, vous engraisse de sa chair, vous enrichit de son argent, avec la seule perspective de recevoir, en échange de ces prodigalités, des coups de trique sur la nuque, des coups de pied au derrière, quand ce n’est pas des coups de fusil dans la poitrine, en vérité, cela dépasse les notions déjà pas mal pessimistes que je m’étais faites jusqu’ici de la sottise humaine, en général, et de la sottise française en particulier, notre chère et immortelle sottise, ô chauvin ! »

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Politique, Société

Fonction du premier tour

ÉLECTIONS

La couverture médiatique si discrète de cette échéance ne doit pas nous la faire oublier. Ce 10 juin se déroulera le premier tour du scrutin d’où sortira le pouvoir législatif. Les deux votes précédents n’ont abouti en effet, les 22 avril et 6 mai, qu’à la désignation d’un personnage que, par convention, l’on a cessé d’appeler « fraise des bois », mais : « le président de la république ». D’emblée cependant on a pu noter que l’heureux élu ne se propose aucunement de guérir les écrouelles. Nous mesurerons à l’usage, mais nous pouvons déjà le pressentir, ce que le pays a gagné et surtout ce qu’il a perdu à ce changement de dénomination.

La suite sur l’Insolent

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société