Archives de Tag: Bertrand Delanoë

Delanoë : « Des moyens supplémentaires au service de la sécurité des Parisiens »

Paris, le 6 février 2014
COMMUNIQUÉ DE PRESSE de Bertrand Delanoë
Des moyens supplémentaires au service de la sécurité des Parisiens

Depuis ce matin, des moyens supplémentaires sont déployés dans les 10ème, 18ème et 20ème arrondissements, comme cela avait été annoncé en décembre dernier par le Ministre de l’Intérieur.

Vingt-cinq policiers, formés et connaissant le terrain, composent une nouvelle Brigade Spécialisée de Terrain (BST). Ils sillonneront quotidiennement les quartiers de la Gare du Nord, de l’Hôpital Lariboisière, du boulevard de la Chapelle pour se consacrer à des interventions de proximité.

L’action de cette nouvelle brigade de policiers est accompagnée de la mise en place d’un Groupe Local de Traitement de la Délinquance (GLTD) réunissant, autour du procureur de la République, les services de la préfecture de police, de la Mairie de Paris et des mairies d’arrondissement pour une réponse pénale plus adaptée et plus efficace à chaque acte de délinquance.

Enfin, la réunion de lancement de la nouvelle Zone de Sécurité Prioritaire (ZSP) du 20ème arrondissement se tiendra aujourd’hui en présence notamment du préfet de police, du procureur de la République, de mon adjointe chargée de la prévention et de la sécurité et de la maire du 20ème arrondissement.

Les décisions prises par le Ministre de l’Intérieur, le préfet de police, le procureur de la République et la Ville de Paris traduisent d’une façon incontestable notre souci commun d’œuvrer pour la sécurité de Parisiens. Elles amplifient la dynamique engagée par l’arrivée des 332 gardiens de la paix affectés dans les commissariats de Paris depuis le 4 décembre dernier.

Ces mesures viennent s’ajouter à un travail constant depuis 2001 pour s’adapter aux évolutions de la délinquance : augmentation de plus de 50% de la participation de la Ville de Paris au budget spécial de la préfecture de police qui atteint désormais 308 millions d’euros, création de dix équipes de correspondants de nuit, renforcement des effectifs des inspecteurs de sécurité (de 459 à 612 agents), mise en place du Plan 1000 caméras de vidéo-protection, création du Groupement Parisien Inter-bailleurs de Surveillance (GPIS), qui permet à 200 agents de sillonner les ensembles sociaux sensibles, dispositif de réparation pénale pour les auteurs de dégradations des Vélib’, armement des inspecteurs de sécurité et des agents du GPIS…

Je tiens donc particulièrement à saluer l’engagement conjoint, sur le terrain, des services de police, de justice et de la municipalité parisienne pour la sécurité de tous.

Bertrand Delanoë, maire de Paris
 
 
 
 
 
 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ville de Paris

Périphérique : le 80 km/h, c’est fini.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ville de PARIS
Le 10 janvier 2014, la vitesse sera limitée à 70km/h sur le périphérique

Perif 80 - 2Le 10 janvier 2014 à 5h, la vitesse sera limitée à 70km/h sur le boulevard périphérique parisien contre 80km/h aujourd’hui. Le décret pris par les ministres de l’Intérieur et de l’Ecologie du Développement durable et de l’Energie a été examiné en fin d’année par le Conseil d’Etat qui a rendu un avis favorable.

Des travaux seront nécessaires afin d’adapter la signalisation à cette nouvelle réglementation. Dans les nuits du 7 au 8 janvier, puis du 8 au 9 janvier, de 21h30 à 5h, les 150 panneaux indiquant la vitesse autorisée sur le périphérique seront changés par les services de la Ville.

Bertrand Delanoë s’est fortement mobilisé depuis trois ans en faveur de cette mesure qui va permettre de :
– réduire la pollution de l’air parisien en faisant baisser les polluants atmosphériques de 5%,
– diminuer le bruit du périphérique pour ses 100 000 riverains, de 1,7 décibel pour les véhicules légers, 1,2 décibel pour les poids lourds. Par ailleurs, le périphérique est désormais équipé, sur 10 % de sa longueur, d’un revêtement phonique permettant de diminuer les nuisances sonores de 7 décibels.
– faire baisser le nombre d’accidents sur cet axe urbain fréquenté quotidiennement par 1,3 million de véhicules. Cela devrait avoir pour conséquence de faire baisser de 23% le nombre d’accidents et de réduire de près de 65 % le nombre de blessés graves et de tués.

Après les pics de pollution du mois de décembre dernier, toutes les mesures qui pourront contribuer à une amélioration de l’air parisien doivent être soutenues.


Commentaires : C’est toujours au nom de la pollution, du bruit ou des accidents que l’on emm… les automobilistes. De toute façon, vu le nombre de voitures aux heures de pointe, le 70 n’est souvent jamais atteint.

Autre remarque : Avez-vous constaté que les panneaux de limitation de vitesse proposent toujours des vitesses impaires : 30km/h, 50, 70, 90, 110…
En abaissant la vitesse à 70 km/h, on ne fait en fait qu’appliquer une directive européenne sur les limitations de vitesse. Le 80 km/h était devenu obsolète.

(Merci à Philippe pour sa photo et ses remarques)
 
 
 
 
 
 

1 commentaire

Classé dans Société, Ville de Paris

Rythmes scolaires, Bertrand Delanoë communique

« Après la concertation nationale conduite à l’automne dernier, le projet de réaménagement des rythmes éducatifs s’engage aujourd’hui dans plusieurs villes françaises. Paris doit saisir cette opportunité pour offrir à ses enfants un rythme de vie plus respectueux de leur santé et plus favorable à leur épanouissement, tout en garantissant de meilleures conditions de travail et d’intervention des enseignants, des personnels de la Ville de Paris et de l’ensemble des intervenants en milieu scolaire. La Ville de Paris est prête à y consacrer les moyens budgétaires à la hauteur des enjeux.

Ce progrès s’inscrirait dans la droite ligne de ce que la Ville de Paris fait déjà pour l’école : décharge de classe des directeurs, maintien d’un corps d’enseignants spécialisés (les professeurs de la Ville de Paris), soutien de nombreux dispositifs périscolaires, combat pour des effectifs scolaires compatibles avec des conditions d’apprentissage de qualité. Il répond à une volonté politique forte : traduire en actes l’unanimité actuelle sur la nécessité d’alléger les lourdes journées des enfants en alternant des temps d’apprentissage et des temps de détente et de plaisir, des temps d’éveil. Il doit emprunter le chemin d’une concertation totalement ouverte au sein de laquelle parents, enseignants, animateurs, personnels municipaux et associations parviendraient à définir ensemble les conditions de la réforme.

C’est dans cet esprit d’ouverture que j’ai décidé de rencontrer les représentants de parents d’élèves, les syndicats des personnels de la Ville de Paris, et les syndicats enseignants. C’est dans cet esprit également que les réunions publiques, après celle du 24 janvier dernier, se poursuivront jusqu’à la fin du mois de février.

Les hypothèses de travail que constituent l’allongement de la pause méridienne ou la mise en place d’un créneau périscolaire après la fin des cours à 15h45 sont une première base de discussion destinée à être enrichie. Le contenu des activités proposées aux enfants doit également faire l’objet d’une large concertation. Il faudra en outre que la réforme soit adaptée aux besoins et spécificités des 662 écoles parisiennes : pour ce faire, les conseils d’école pourront jouer un rôle essentiel de proposition.

En ce sens, j’ai adressé un courrier, hier, à l’ensemble des parents et enseignants parisiens », termine Bertrand Delanoë.
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Ville de Paris

Compte-rendu de mandat de Bertrand Delanoë et de l’équipe municipale sur le thème : "L’accès aux soins"

Vendredi 14 décembre à 18h15

Dans le cadre des comptes rendus de mandat qui se déroulent cette année du 20 septembre au 20 décembre 2012, Bertrand Delanoë et ses adjoints invitent les Parisiens, vendredi 14 décembre à 18h15 à l’Université des Sciences de l’Homme et de la Santé Paris-Descartes, dans le 6e, pour un échange autour de l’accès aux soins à Paris.

La Ville de Paris poursuit son engagement pour le maintien d’une offre de soins et de prévention, avec pour objectif la réduction des inégalités sociales de santé dans la capitale. Doté d’un budget de 2 millions d’euros, le programme parisien de renforcement de l’offre de soin de secteur 1 contribue notamment à moderniser les centres de santé municipaux, et soutient les investissements des centres de santé associatifs et des maisons de santé pluridisciplinaires. La Ville a également mis en place le label Paris Santé et développe la coordination entre les différents acteurs de soins à Paris. D’autre part, cinq points d’accès aux droits dans les centres médicosociaux accueillent les populations exclues qui ne bénéficient pas d’une couverture sociale.

Déroulé :
· Ouverture par Bertrand Delanoë ;
· Intervention de Danièle Pozza, directrice de l’Institut Alfred Fournier (IAF), centre de santé, de planification familiale, de dépistage anonyme et gratuit pour le VIH et les maladies sexuellement transmissibles, de biologie médicale et de dépistage du cancer du sein.
· Echanges entre les Parisiens, Bertrand Delanoë et ses adjoints.

Date et lieu de l’événement :
Vendredi 14 décembre à 18h15
Amphithéâtre Descartes
Université des Sciences de l’Homme et de la Santé Paris Descartes
12 rue de l’École de Médecine
Métro : Odéon
Entrée libre

Les comptes-rendus de mandat :
Depuis 2001, Bertrand Delanoë et ses adjoints vont chaque année à la rencontre des Parisiens dans les 20 arrondissements, pour échanger sur le bilan de l’action municipale et sur l’élaboration des projets à venir. Ces comptes-rendus permettent de tisser des liens démocratiques en favorisant le dialogue permanent entre les citoyens et leurs élus. Depuis 11 ans, l’action municipale est en effet conduite par une volonté de réalisations concrètes au plus près des attentes des Parisiens.

 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Ville de Paris