Archives de Catégorie: Société

La France orange mécanique : le livre choc sur la délinquance

La France orange Mécanique de Laurent Obertone est une plongée au cœur de l’insécurité en France, juxtaposant faits divers et statistiques contestant les données officielles.

Enquête sur un sujet tabou : l’ensauvagement d’une nation. Toutes les 24 heures : 13000 vols, 2000 agressions, 200 viols.

« Ces derniers jours, un charmant individu, que nous nommerons Vladimir, a ramassé trente ans pour le meurtre de sa compagne, dont 22 ans de sureté, soit un an le coup de marteau. Ledit Vladimir, quelques semaines plus tôt, était jugé dans le cadre de la désormais célèbre affaire des tournantes, où la justice a expliqué aux Françaises, sans trembler, qu’on pouvait être un violeur en réunion et s’en tirer avec du sursis. Sur 14 prévenus, Vladimir était l’heureux élu, le seul à prendre de la prison ferme. Un an…

Pendant ce temps-là, un clandestin était interpellé, pour la 97ème fois, au volant d une voiture volée, après avoir mordu et fracturé le bras d’un policier d’un coup de tête.
Pendant que Christiane Taubira veut rompre avec le tout carcéral, une centenaire a été poussée au sol et gravement blessée par plusieurs personnes, pour une montre.
Pendant ce temps-là, on apprend que les barquettes de viande vendues dans un supermarché de Lille sont protégées par des antivols.
Pendant ce temps-là, un policier de la BAC a été lynché dans une cité sensible de Montpellier.
Pendant ce temps-là, un Toulousain a eu l’idée pas très "vivre-ensemble" de klaxonner derrière un véhicule qui bloquait la chaussée d’un quartier populaire. Vigilants, vingt riverains lui ont administré une correction citoyenne, à coups de chaises et de tessons de bouteille.

Alors, pourquoi ce livre ? Parce qu’aujourd hui, un simple regard peut tuer »
Laurent Obertone

Laurent Obertone est journaliste diplômé de l’Ecole de Lille. Après avoir travaillé pour un hebdomadaire français, il s’est consacré à l’écriture de "La France orange mécanique"

L’interview de Laurent Obertone sur www.atlantico.fr
 
 
 
 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Société

Fini le PSG et vive le PQ !

Si à une lointaine époque Paris était associée à St-Germain, lieu de naissance de Louis XIV, pour former le PSG, l’arrivée du Qatar a tout changé.
Fini St-Germain et vive le Qatar.
Fini le PSG et vive le PQ !
Un club qui ne sera jamais dans la m…
Pour sa part, Bertrand Delanoë se sent obligé d’accorder ses félicitations au club qatari, pardon parisien. C’est ici


On notera que les princes qui tiennent les rênes du club, ont décidé de supprimer toute référence aux origines du club en enlevant le berceau de Louis XIV. Explications, comme nous le rapporte le site placespourtous.com : La direction qatari veut faire du Paris Saint-Germain une marque "mondiale", qui entraine un changement de logo.

 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans On rigole, Paris, Société

Le 3117, le numéro de la SNCF en cas d’agression

Dans les films à suspens, on a tous vu un jour une personne terrorisée par l’arrivée d’un intrus chez elle se précipiter sur le téléphone, comme si l’arrivée tardive de la police pouvait la sauver des velléités meurtrières du psychopathe qui a décidé de la trucider. Et cela ne rate jamais, à peine le téléphone décroché, elle passe de vie à trépas.

Téléphoner quand on se fait agresser, c’est ce que propose la SNCF depuis maintenant deux ans : le 3117, généralisé à l’ensemble du réseau Transilien. Pour avoir assisté à une agression dans le RER, difficile de sortir son portable quand on a des bêtes sauvages sur le dos…

Enfin, il paraît que cela rassure. On peut bien évidemment appeler quand on est témoin d’une agression et/ou d’un voyageur malade ou blessé. C’est mieux que rien.

Article lié :
Urgence Transilien : le 3117

2 Commentaires

Classé dans Pratique, Société

La vitamine B6 pour rester sobre

Alors que les professionnels de la sécurité routière imaginent pour justifier leur salaire d’empêcher les jeunes de conduire après avoir bu (qui oserait s’opposer à leur argumentation comme quoi « ce sont les jeunes qui se font le plus tuer » ?), on remarquera que personne ne prend la peine d’expliquer à nos jeunes et aux conducteurs en général qu’il existe un produit simple qui permet de boire sans être saoul.
Faire peur et punir, c’est tellement plus facile et cela rapporte tellement plus d’argent…

On l’appelle la vitamine des alcooliques. C’est celle qui est prescrite systématiquement aux malades. Cette vitamine c’est la vitamine B6, généralement associée en synergie avec le vitamine B1.

Prendre de la vitamine B6, c’est être assuré(e) de pouvoir boire sans être saoul(e). Car la vitamine B6 est la vitamine qui aide le foie à éliminer l’alcool. Pratique quand on sait qu’on va participer à une repas arrosé qui sera suivi de la signature d’un contrat, par exemple.

Les ados, surtout les filles, qui risquent d’être poussés à la consommation lors d’une soirée auront tout intérêt à prendre de la vitamine B6 en cachet.

Le résultat est pratiquement garanti : on ne sera pas saoul.

Ce qui ne veut pas dire qu’on peut beaucoup boire lors d’un repas, reprendre le volant et être sûr d’être controlé négatif.
 
La pistache, riche en vitamine B6
La pistache est une excellente source de vitamine B6. Pourquoi s’en priver et ne pas la proposer systématiquement lors de l’apéritif ? Même si la vitamine B6 sous forme de cachet est le plus sûr moyen de rester sobre.

Articles liés :
Pourquoi mettre la pistache au menu ?
Gueule de Bois : Le MSM et la vitamine C suppriment la gueule de bois
La Prévention routière a été créée par des sociétés d’assurances
Alcool au volant
 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Humeur, Santé, Société

Le 114 pour les sourds et malentendants

114 : le numéro d’urgence par sms (ou fax) pour les personnes sourdes ou malentendantes
Toute personne sourde ou malentendante, victime ou témoin d’une situation d’urgence, peut désormais composer le 114. Dans un premier temps, ce numéro est accessible exclusivement par sms (depuis un téléphone mobile) ou par fax (depuis une ligne fixe du réseau téléphonique commuté) en France métropolitaine.

Ouvert 24h24 et 7j/7, ce numéro gratuit permet d’alerter le Samu, les pompiers, la police ou encore la gendarmerie. En cas d’urgence, il faut essayer de donner le maximum d’informations (qui êtes-vous ? qui a un problème ? où est le problème ? quel est le problème ?). Une fois le sms (ou le fax) envoyé, le 114 vous répond par un message écrit : « votre sms (ou fax) bien reçu. Le 114 vous répond bientôt. » Au bout d’1 minute, en cas de non réception de ce message, il faut renvoyer un nouveau sms (ou fax). Le 114 peut envoyer alors un 2ème sms (ou fax) pour demander des renseignements complémentaires. Si le 114 constate qu’il y a vraiment une urgence, il alerte les secours qui interviennent.

Attention, ce numéro ne reçoit pas les appels vocaux téléphoniques !

 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Société

Malgré le drame de Newton, les États-Unis plus sûrs que l’Europe

Malgré le drame de Newton, habiter aux États-Unis est plus sûr qu’habiter en Europe.

C’est ce que démontre Paul Lycurgues, chercheur en sciences politiques, dans son fascicule intitulé "Aux Armes Citoyens !, Plaidoyer pour l’autodéfense"

Pour cela, notre chercheur s’appuie sur des données issues d’Eurostat, "Crime and criminal justice statistics – 2010" : « Pour une population une fois et demie supérieure, l’Europe élargie entegistre un nombre de crimes plus de deux fois supérieur aux chiffres américains : 1 crime par an pour 19 habitants, contre 1 pour 28 aux États-Unis »
Et celui-ci de remarquer : « L’image d’une Amérique livrée aux gangs et gangrénée par les armes ne tient pas ; malgré son prohibitionnisme général, l’Europe souffre bel et bien d’une criminalité supérieure… »

Et d’ajouter : « Ces chiffres sont d’autant plus intéressants que les auteurs américains, qui s’intéressent depuis longtemps à la question du rapport entre crimes et armes à feu, n’ont jamais pu démontrer de corrélation positive entre les deux. Il y a au contraire, pour certains, une corrélation négative ; l’accès aux armes ferait diminuer la criminalité ! »

On l’aura compris, Paul Lycurgues défend l’idée que les honnêtes citoyens puissent se défendre face à une criminalité de plus en plus croissante.
Marseille en est l’exemple le plus flagrant, avec ses armes lourdes qui circulent dans les quartiers. « Les honnêtes gens, eux, sont plus désarmés que jamais, alors même que la police n’a jamais été aussi peu capable de les protéger »

« Passons sur l’hypocrisie de nombreux défenseurs de la ligne "tu ne tueras point". Ceux, par exemple, membres de l’intelligentsia médiatique, qui trouvent choquant que l’on tue pour se défendre, ou que l’État tue pour se protéger, mais qui considèrent comme parfaitement normal d’apporter la démocratie à un pays lointain à coups de missiles, souvent au mépris de la vie de populations civiles et de celles de nos soldats… »

On pourra remarquer que des pays comme la Suisse ou Israël arment en permanence leur population.


Présentation de l’éditeur
Tirant le constat de l’échec absolu des politiques publiques de sécurité menées en France depuis 30 ans – avec l’augmentation continue et parallèle de la criminalité et des dépenses publiques -, l’auteur propose d’embrasser une vision individuelle de la sécurité qui viserait à responsabiliser les Français et à leur permettre, en leur rendant les droits dont ils ont été dépouillés depuis un demi-siècle, de suppléer aux actuelles déficiences de l’Etat et de la police : droit à la possession et au port d’arme, sanctuarisation du domicile privé et renforcement de la notion de légitime défense, libre constitution d’associations sécuritaires et populaires.
Biographie de l’auteur
Paul Lycurgues, né en 1978, est chercheur en sciences politiques et critique gastronomique.
 
Articles liés :
Un citoyen libre est un citoyen armé
Où l’on reparle de la police de proximité
L’État doit-il nous protéger à tout prix contre les violences ?

 
 
 
 
 
 
 

3 Commentaires

Classé dans Société

Les chansons de Nolwenn Leroy aident à guérir des malades

Les prochains concerts que propose Nolwenn Leroy dans toute la France donnent l’occasion de mettre l’accent sur un phénomène qui peut paraître incroyable : les chansons de Nolwenn sont utilisées pour soigner des malades, dans le cadre de thérapies portant sur des lésions cérébrales.

MIEUX QUE MOZART !
C’est ce qu’explique Pierre Lance, dans son livre sur "les Savants maudits, chercheurs exclus" : « Le docteur américain Frederick R. Carrick, spécialiste reconnu en neurochirurgie, travaillant sur le coma, a découvert que la voix de Nolwenn Leroy avait des effets très bénéfiques sur ses patients et il a remplacé Mozart en musicothérapie par la voix de notre chanteuse ! Il faut savoir que la musique de Mozart est largement utilisée dans beaucoup de pays pour ses excellents effets dans de nombreuses pathologies nerveuses et psychiques. Et le Dr Carrick découvrit que la voix de Nolwenn Leroy avait un effet encore supérieur à la musique de Mozart. C’est ce qu’il déclara un jour dans une émission de la chaîne de télévision américaine TBN (50 millions de téléspectateurs), ce qui provoqua aussitôt, on le devine, un boom sur les ventes du premier album de Nolwenn, tandis que la chaîne recevait des centaines de milliers d’appels et d’e-mails à son sujet »

Un autre médecin américain, le Dr Tedd, déclare notamment : « Ce qui est intéressant, c’est que cette chanteuse est française, et en ce qui concerne les gens pour qui j’ai utilisé ce CD – je l’ai fait en Chine, en Corée ou aux États-Unis, ils ne comprenaient pas les paroles – ce n’est pas comme s’ils écoutaient un hymne national ou une chanson très populaire qui en général font monter l’adrénaline, parce qu’ils connaissent la chanson. Quand on ne connaît pas les paroles, c’est forcément la voix qui fait tout changer. C’est la beauté de cette expérience, et quand je faisais mes démonstrations, les autres médecins souhaitaient également l’entendre. »

 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Santé, Société

Affaire Chloé : L’Institut pour la Justice demande des comptes à Christiane Taubira



L’Institut pour la Justice, qui s’est donné comme vocation « de promouvoir par tous moyens légaux une meilleure organisation du système judiciaire en France, de meilleures politiques de protection de la personne et de maintien de l’ordre public, et de défendre les droits fondamentaux des personnes », interpelle la ministre de la Justice, Christiane Taubira, sur les dysfonctionnements qui ont amené à mettre en danger la jeune Chloé.

L’Institut pour la Justice :
L’homme qui est accusé d’avoir enlevé, séquestré dans un coffre de voiture et violé la jeune Chloé Rodriguez était loin d’être inconnu des autorités.
Kamel Bousselat a en effet déjà été condamné à 13 reprises par différents tribunaux pour :
• vol aggravé,
• port d’armes,
• violence avec préméditation,
• menace de mort,
• exhibition sexuelle,
• agressions sexuelles

En 2007, il est arrêté à la suite d’une dizaine d’agressions sexuelles qui sèment une véritable psychose dans le Gard et le Vaucluse.
L’une des victimes a raconté comment Kamel Bousselat l’a agressée au cours d’une promenade à vélo. Il l’a jetée à terre, l’a poursuivie, l’a obligée à entrer de force dans son véhicule et tenté de la violer. Son mari a d’ailleurs déclaré : « Chloé comme ma femme sont encore vivantes par miracle ».
Mais savez-vous quelle peine cet individu a reçue pour cette horrible agression et pour toutes les autres qu’il avait commises à cette époque ?
3 ans de prison… en tout et pour tout alors que le Code pénal prévoit 15 ans de prison pour une seule tentative de viol.

Mais ce n’est pas le plus grave.
A sa sortie de prison, en septembre dernier, croyez-vous que la Justice a pris toutes les précautions qui s’imposent pour surveiller ce multirécidiviste ?
Pas du tout. Comme souvent dans ce genre de cas, la Justice ne s’en est absolument pas préoccupée :
• Les services d’insertion et de probation ont « oublié » de signaler la sortie de prison de Kamel Bousselat sur le fichier des auteurs des infractions sexuelles (FIJAIS) ce qui a empêché les gendarmes de détecter cette « fuite ».
• Kamel Bousselat n’a pas respecté son suivi judiciaire. Il a indiqué vivre dans un foyer, à Avignon, où il n’aurait pourtant jamais mis les pieds.
• Dix jours après sa libération, il ne s’est pas rendu à son rendez-vous de contrôle judiciaire.
• Aucune demande de recherche n’a suivi. La cause ? L’information se serait perdue entre les services…

Aujourd’hui, Christiane Taubira envisagerait une circulaire pour « faciliter la communication entre les services ».
Alors je me permets de vous poser la question : est-ce que vous trouvez cela sérieux ? Croyez-vous qu’une mesurette de ce type suffira pour vraiment protéger les femmes et les enfants des prédateurs ?

N’hésitez pas à partager ce message auprès de tous vos contacts car c’est uniquement grâce à une mobilisation massive que nous réussirons à faire changer les lois.
Je compte sur vous. Ensemble, nous ferons la différence.

Laurence Havel
Institut pour la Justice

 
 
 
 
 

3 Commentaires

Classé dans Société

Le maire du 16ème se plaint des SDF

Dans sa lettre d’information sur la sécurité qui date de novembre 2012, le maire du 16ème, Claude Goasguen, se plaint de l’insécurité qui sévirait sur son territoire. Le 16ème arrondissement, un des arrondissements symbole des "quartiers riches" de Paris…

« Dans nos rues, des SDF sont de plus en plus nombreux, de plus en plus alcoolisés et agressifs, entonne le maire du 16ème. Ce n’est pas la situation générale mais nous recevons beaucoup trop de plaintes et de récriminations en ce sens, émanant notamment de la rue Mesnil et de la rue Saint-Didier »
Aussi a-t-il fait voter "à l’uninamité", lors du dernier conseil d’arrondissement, un voeu demandant « que le Préfet de police mette rapidement en oeuvre tous les moyens nécessaires au rétablissement de la sécurité » dans ce quartier.

Et notre édile d’en profiter pour ironiser sur la femme de Manuel Valls qui aurait, selon lui, demandé qu’on en fasse de même dans son quartier, « parce que cela la gênait »

Retrouvez la lettre d’information sur la sécurité du maire du 16ème
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans 16ème arrondissement, Société

Les régimes amaigrissants bientôt interdits ?

Une pétition de médecins, adressée au ministre de la Santé, demande d’interdire "les régimes amaigrissants". Dans quels buts ?

C’est la question que se pose Thierry Souccar, le journaliste qui s’est spécialisé dans la défense des médecines parallèles. « Le corps médical compte quelques grands libre-penseurs. Si vous en doutiez, allez donc faire un tour sur le site No-Régime (Non aux Régimes) », ironise-t-il, avant d’ajouter : « Une pétition adressée au Ministre de la Santé afin d’interdire à d’autres médecins de prescrire des régimes amaigrissants ! Cette pétition interdirait aussi aux "non-médecins" de proposer des régimes amaigrissants sous une forme ou une autre… »

Qui sont les signataires ? Thierry Souccar se fait un plaisir de dévoiler les dessous de cette pétition, proposée par des gens eux-mêmes liés aux conseils en matière d’amaigrissement. De là à dire, qu’ils veulent en faire leur chasse gardée…

» Lire la suite, sur lanutrition.fr
 
 
 
 
 
» Vous avez aimé lire ce sujet ? Laissez un commentaire…

Poster un commentaire

Classé dans Consommation, Santé, Société

Débat sur l’intégration ou non des œuvres d’art dans l’ISF : ils n’ont pas honte ?

Les Français, dont la plupart gagnent moins de 1500€ par mois, « ceux qui se lèvent tôt pour gagner plus » selon l’expression désormais consacrée, regardent consternés le débat sur l’intégration ou non des œuvres d’art dans l’ISF. On vient d’apprendre que non, décidément non, les députés de gauche comme de droite ont décidé « d’enterrer l’idée de soumettre les œuvres d’art à l’ISF » (Liberation.fr du 19/10).

Mais, ils n’ont pas honte tous ces gens-là de débattre d’un tel sujet quand leurs concitoyens, ceux qui les ont élus, se démènent tous les jours pour pouvoir survivre, face à une crise due aux banques irresponsables, aux délocalisations, aux licenciements de la part de sociétés qui font pourtant des bénéfices ?

Des élus complètement déconnectés de la réalité, touchant de fortes indemnités incontrôlées sans aucun rapport avec ce que gagnent la plupart des Français (voir Zemmour et Naulleau, bernés par un député). Ah la la…
 
 
 
» Si vous avez aimé lire ce sujet, pensez à laisser un commentaire…

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Quand Zemmour et Naulleau se font berner par un député

La rediffusion de l’émission des deux zorros de l’information, sur M6 dimanche soir, a permis d’assister à leur confrontation avec le député Nicolas Dupont-Aignan, grand donneur de leçons.

À la question : « Combien gagnez-vous ? », Dupont-Aignan a fait celui qui joue la transparence : « comme tous les députés, je gagne 5000€… », a-t-il rétorqué sans rire. Zemmour a lancé d’une toute petite voix : « oui mais vous avez aussi vos indemnités de frais de mandat… », sans insister.

Déclarer ne gagner que « 5000€ par mois », c’est se moquer du monde. Car s’il est vrai qu’un député a une indemnité de base de 5514,68€, c’est en fait 13512,15€ qu’il touche véritablement, et cela sans avoir à produire aucun justificatif. À cela s’ajoute une enveloppe de 9138€ pour payer 3 collaborateurs, bien souvent des collaboratrices, qui peuvent être des membres de la famille. C’est ainsi qu’on connait un ex-député qui embauchait sa femme…

Le tableau suivant, extrait du site grosseimposture.com donne le détail :

C’est l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) qui pose le plus de problème.
L’association Contribuables associés mène toute une campagne pour que la transparence sur l’IRFM soit faite : « Bien plus que le montant de cette indemnité, c’est bien le problème du contrôle de son usage qui est central », affirme-t-elle, avant d’ajouter : « Contribuables Associés demande solennellement à Claude Bartolone de répondre à l’exigence d’un contrôle effectif des indemnités, pour une justification de leur usage à l’euro près. Il en va de la crédibilité et de l’honneur des représentants de la population française. »

Sans oublier la fameuse et mystérieuse "réserve parlementaire" qui permet à tout député de jouer les généreux, genre « j’ai payé le mobilier de cette école ».

On aurait aimé que Zemmour et Naulleau aient pu expliquer cela aux Français, et tenir la dragée haute au député, au lieu de se laisser manipuler…

Chers élus. Ce qu’ils gagnent véritablement…

 
 
 
 
» Si vous avez aimé lire ce sujet, pensez à laisser un commentaire…

1 commentaire

Classé dans Médias, Politique, Société

Griller un stop à Paris. Pratiquement impossible…

Griller un stop coûte cher : 135 € d’amende et 4 points de retirés sur votre permis de conduire.

Pourtant à Paris, c’est pratiquement impossible. Pourquoi, direz-vous ? pour une raison très simple : il n’y a qu’un seul stop dans toute la capitale. Et encore, c’est à la sortie d’une entreprise de matériaux de construction. Autant dire jamais.

C’est une info de la préfecture de police de Paris :
« Un : c’est le nombre de panneaux STOP existant à Paris. Il est positionné sur le domaine public, juste à la sortie d’une entreprise de matériaux de construction située quai Saint Exupéry (16e).
Hormis cette exception, c’est la priorité à droite qui constitue la règle en matière de circulation dans la capitale.
Elle s’applique de la même manière aux ronds-points dont celui des Champs-Elysées qui se distingue néanmoins des autres par l’absence d’aménagement d’un terre-plein central ; un rond zébré au sol, en son centre, constitue sa seule matérialisation : voie de passage des défilés, aucun aménagement physique trop important ne peut y être apporté
. »

Gare aux ronds-points ! Tourner autour d’un rond-point sans mettre son clignotant coûte 20€ mais surtout 3 points sur son permis. Il s’est trouvé des élus pour voter ce type de sanction…

 
 
 
» Si vous avez aimé lire ce sujet, laissez un commentaire…

Poster un commentaire

Classé dans Paris, Société

François Hollande et la légende « Gorée »

En se rendant à l’île de Gorée, François Hollande se serait-il laissé abuser par une fausse « Maison des esclaves » ? C’est ce que soutient, sur son blog, Bernard Lugan, historien français spécialiste de l’Afrique.

Comme tous les voyageurs de passage à Dakar, François Hollande devrait se rendre à Gorée, île inscrite au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Or, ce n’est pas pour y visiter un des plus beaux sites de l’Afrique de l’Ouest, lieu dégageant une impression envoûtante, mais pour y sacrifier à la sempiternelle repentance.

Gorée est en effet présentée comme ayant été une des bases de la traite par laquelle des millions de malheureux esclaves auraient transité. Les voyagistes américains proposent même au public afro américain la visite pèlerinage de l’île qui aurait vu passer leurs ancêtres ; au mois de février 1992, lors d’un voyage au Sénégal, le Pape Jean-Paul II lui-même accrédita la légende de Gorée « l’île aux esclaves ».

Le « clou » de la visite est la tristement célèbre « Maison des esclaves » où les chaînes qui retenaient les captifs sont encore en place. L’histoire de ce bâtiment est racontée avec lyrisme par des guides auxquels aucun superlatif n’est étranger. Ils racontent ainsi qu’elle fut construite par les Hollandais au XVII° siècle, que ce fut à l’origine une « esclaverie », qu’elle fut le cœur du honteux système esclavagiste régional centré sur l’île de Gorée. Ses murs ont vu passer des centaines de milliers ou même des millions de Noirs arrachés à leur terre. La visite détaillée permet d’ailleurs de se faire une idée des épouvantables conditions de vie des malheureux. Elle se poursuit par la découverte des cellules des hommes, de celles des femmes et même, moment particulièrement émouvant, de celles des enfants. Le cachot n’est pas oublié dans lequel étaient enchaînés et enfermés les sujets rebelles.
Cette maison a fière allure depuis qu’elle a été restaurée. Une plaque apprend ainsi au visiteur que, parmi les mécènes figure une association prestigieuse, la Fondation France Liberté, présidée par Madame Danielle Mitterrand, veuve d’un ancien président de la république française.

Le seul problème, mais il est de taille, est que la « Maison des esclaves » n’en n’était pas une et que Gorée ne fut pas un centre important de la traite esclavagiste !

La suite sur le site http://www.bernardlugan.blogspot.fr/

 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Mobilisation historique contre les radars mobiles embarqués

Une mobilisation historique contre les radars mobiles embarqués : un demi-million de conducteurs français demande au Président de la République de réorienter la politique de sécurité routière.

Un demi-million de conducteurs français demande au Président de la République de réorienter la politique de sécurité routièreUne délégation de la Ligue de Défense des Conducteurs (LDC) s’est rendue à l’Elysée aujourd’hui pour déposer une pétition à l’attention du Président de la République, François Hollande, l’appelant à suspendre le déploiement des radars mobiles embarqués. 503 258 conducteurs ont signé cette pétition.

Après les radars fixes, les radars mobiles et les radars-tronçons, les pouvoirs publics s’apprêtent à déployer un tout nouveau type d’appareils pour sanctionner les dépassements de vitesse : les radars mobiles embarqués. Pour la première fois depuis l’installation des radars en 2003, un demi-million de conducteurs se mobilise pour y faire barrage.

Installés à bord de véhicules banalisés conduits par des policiers en civil pour se fondre discrètement dans le flot de la circulation, ces nouveaux radars ont des capacités de verbalisation tout à fait exceptionnelles. Ils peuvent flasher, en roulant, tous les véhicules autour d’eux. Tous les conducteurs qui roulent devant ou derrière la voiture flasheuse, qui la doublent ou la croisent à quelques km/h de plus que la limite autorisée, seront automatiquement verbalisés. Ils découvriront l’infraction quelques semaines plus tard, en recevant le PV et le retrait de points.

Ces machines peuvent verbaliser jusqu’à 9 véhicules à la minute dans les deux sens de circulation alors qu’en moyenne, un radar cabine flashe 16 fois par jour.

A 45 euros par PV émis, chacun des radars nouvelle génération pourrait rapporter potentiellement plusieurs centaines de millions d’euros par an. Les conducteurs dénoncent les enjeux financiers de cette politique. En effet, en 2012, les radars devraient rapporter 1,3 milliard d’euros à l’état, en hausse
de 20% par rapport à 2011. La LDC rappelle que seulement 3% de cette recette est destinée à l’entretien des routes départementales et nationales (1).

Dans un courrier adressé à la LDC du 16 avril dernier, le candidat François Hollande indiquait que « la lutte contre l’insécurité routière ne doit pas passer uniquement par la répression ». Aujourd’hui, en signant la pétition « non aux radars mobiles », plus d’un demi-million de conducteurs partagent ce sentiment et lui demandent de bien vouloir réorienter la politique de sécurité routière dans ce sens.

La LDC s’inquiète également du harcèlement infligé à l’ensemble des conducteurs sous prétexte d’arrêter une minorité de « chauffards ». Christiane Bayard, secrétaire générale de la LDC, souligne : « même le conducteur le plus vigilant ne pourra échapper à ces nouveaux radars. Il est inadmissible qu’un conducteur puisse être verbalisé sans en avoir conscience ». Christiane Bayard ajoute: « les conducteurs rouleront désormais en ayant plus peur d’être flashés que d’avoir un accident. Il n’est aucunement question de sécurité routière mais d’un nouvel outil de taxation des conducteurs ! »

(1) Rapport du député Hervé Mariton pour le Projet de Loi de Finances 2011.

Ligue de Défense des Conducteurs
Christiane Bayard – Secrétaire Générale
Tel. 01.40.01.06.51 / 06.11.29.47.69
www.liguedesconducteurs.org

Articles liés :
Ligue des conducteurs : « 70 km/h sur le périphérique, ce n’est qu’un début… »
Radars nouvelle génération : ce qu’il faut savoir avant de prendre la route
 
 
 
» Si vous avez aimé lire ce sujet, pensez à mettre un commentaire

Poster un commentaire

Classé dans Consommation, Droit, Politique, Société

Ligue des conducteurs : « 70 km/h sur le périphérique, ce n’est qu’un début… »

La Ligue des conducteurs s’insurge contre la limitration de vitesse sur le périphérique, voulue notamment par le maire de Paris.

« La Mairie de Paris vient de déposer, une fois encore, une demande de baisse de la limitation de vitesse sur le périphérique au gouvernement. Cette réduction à 70 km/h risque fortement d’aboutir cette fois-ci. En effet, les nouveaux panneaux et le réglage des radars sont déjà prévus. Et le gouvernement a bien l’intention de suivre le même chemin : plusieurs projets sont dans ses cartons pour brider tous les conducteurs de France ! », lâche l’association dans son communiqué.

Et de continuer : « Après la fermeture des voies sur berges, la Mairie de Paris a décidé de s’attaquer à la phase 2 de son plan « anti-voiture » : le périphérique. En effet, elle a demandé l’autorisation au gouvernement de baisser la limite de vitesse sur le périphérique à 70 km/h au lieu des 80 km/h actuel. La décision est donc entre les mains de l’Etat, qui gère le périphérique parisien.

Rappelez-vous, l’année dernière, la Mairie de Paris avait fait une requête similaire sous prétexte des nuisances sonores ! Le gouvernement de l’époque avait rejeté cette demande car il jugeait que « cette politique perverse et néfaste empoisonnerait les Parisiens ». Mais la Mairie de Paris est tenace ! Elle est revenue à la charge, cette fois-ci sous prétexte de lutter contre la pollution. Tous les moyens sont bons pour réduire la vitesse !

Et la Mairie de Paris ne s’arrête pas là ! Car l’actuelle baisse de 20 km/h, en cas de pics de pollution, sera toujours appliquée. Autrement dit, le périphérique à 50 km/h, c’est pour bientôt ! Vous vous imaginez sur les trois voies du périph’ à 50 km/h durant les rares heures où le trafic est fluide? Ce sont, une fois de plus, les franciliens, qui ont besoin de beaucoup se déplacer, qui sont pris pour cible !

La Mairie de Paris n’a aucun doute sur l’aval du gouvernement. En effet, ils ont même déjà commencé à effectuer des réunions de travail pour fixer les derniers détails (panneaux de signalisation, ajustement des radars…) ! Car le gouvernement a lui aussi un projet en préparation. C’est Delphine Batho, Ministre de l’Ecologie, qui l’a évoqué à demi-mot dans une interview pour le journal La Croix. En effet, elle déclare « travailler sur des mesures concrètes [qui seront] présentées en Janvier 2013 pour lutter contre la pollution. » Et ces mesures incluent notamment la baisse de la limitation de vitesse sur les autoroutes urbaines dans toute la France !

Cette demande de la Mairie de Paris est donc du pain béni pour le gouvernement. Ce dernier ne manquera certainement pas de citer Paris comme exemple pour justifier son projet de baisse de la limitation de vitesse et de l’étendre à toutes les grandes villes françaises. C’est pourquoi les conducteurs doivent rester vigilants partout en France pour parer tout nouveau projet insensé! A commencer par les Parisiens et les Franciliens que la Ligue de Défense des Conducteurs invite à signer sa pétition à destination de la Mairie de Paris »

La Ligue des conducteurs

Article lié :
Radars nouvelle génération : ce qu’il faut savoir avant de prendre la route

 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Société

Les communistes n’aiment pas le Métronome

Selon l’AFP, Le « Métronome » de Lorant Deutsch, succès de librairie qui revisite l’histoire de la capitale au gré du métro, est « orienté idéologiquement », a déclaré le groupe PCF-parti de Gauche du Conseil de Paris, qui veut que la Ville de Paris cesse d’en faire la promotion.

Le groupe a présenté un voeu en ce sens lors d’une séance du Conseil de Paris.

Amusant quand on sait combien les communistes mentent et affabulent sur leur héros, Guy Môquet, dont ils font croire qu’il a été fusillé pour « faits de résistance ».  Guy Môquet qui possède sa station de métro…

Rappelez-vous, Nicolas Sarkozy avait fait lire dans les écoles la dernière lettre que le jeune communiste avait fait envoyer à ses parents, avant d’être fusillé. Et d’expliquer aux enfants le rôle de « résistant » de Guy Môquet.

Tout cela n’est évidemment que mensonges.  Lorsqu’il a été arrêté, Guy Môquet ne résistait pas contre les Allemands, bien au contraire il distribuait des tracts en faveur de ce qu’on appelle le pacte germano-soviétique, donc l’alliance avec les Allemands. Les communistes français, sous les ordres de Staline, prônaient l’alliance avec Hitler, alors l’allier de Staline. Fort, non ?

Puis arriva ce qui arriva. Comme Hitler était un débile, il a voulu faire là où Napoléon avait déjà échoué, à savoir conquérir la Russie. Avec le désastre que l’on sait. Et finie l’alliance des communistes français avec les Allemands, bien entendu.

Pendant ce temps Môquet est toujours en prison.

Les communistes français eurent alors une idée lumineuse : tuer un général allemand en France. Ce qu’ils firent , tuant dans la foulée le pauvre garçon issu du peuple affecté à la conduite de la voiture du général. 

Pour se venger, les Allemands exigèrent de fusiller un certain nombre de prisonniers dans les prisons françaises issus de différentes « catégories », comme les catholiques, les homosexuels, les communistes… C’est ainsi que Guy Môquet a fait partie des communistes sélectionnés.

Donc en aucun cas, Guy Môquet a été tué pour acte de résistance. C’est à cause de la bêtise du parti communiste français d’alors qu’il a été fusillé.

Article lié :
Le Métronome de Lorant Deutsch fait polémique

Métronome : L’histoire de France au rythme du métro parisien


» Si vous avez aimé lire ce sujet, prenez le temps de laisser un commentaire…

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Islamophile, Islamophobe : définitions

 
Pas une journée sans qu’on entende parler d’islamophiles et d’islamophobes. L’occasion de rappeler quelques définitions, alors que certains tentent de les détourner de leur vrai sens.
 

Le suffixe "phile" signifie "ami de". Un islamophile aime donc l’islam.
Le suffixe "phobe" vient de phobie, la peur. Contrairement à ce qu’on peut entendre sur certains médias, un(e) islamophobe n’est pas une personne qui déteste l’islam, mais qui en a peur. Les mots ont un sens…

 
 
 


Poster un commentaire

Classé dans Société

Nouvelle charte parisienne de la téléphonie mobile

La Ville de Paris et les opérateurs de téléphonie Orange, Bouygues Télécom, SFR et Free Mobile viennent de trouver un accord sur la rédaction d’un projet de nouvelle charte de la téléphonie mobile à Paris.

Le projet de nouvelle charte, qui sera prochainement soumise au vote du Conseil de Paris, prévoit que « l’implantation de nouvelles antennes relais pour répondre aux besoins des usagers, le déploiement des antennes du 4ème opérateur, le déploiement de la 4G pour le très haut débit mobile ou la modification d’antennes existantes [feront] l’objet d’une gestion concertée répondant à des critères de transparence et d’information, contenant l’exposition à un niveau aussi bas que possible tout en maintenant la couverture et la qualité de service à l’extérieur et à l’intérieur des bâtiments ».
 
Il prend en compte les préoccupations des Parisiennes et des Parisiens « en conciliant l’aménagement numérique de la capitale en technologies mobiles avec la volonté de la Ville de maîtriser l’exposition des habitants aux ondes électromagnétiques de la téléphonie mobile dans une relation partenariale de concertation renforcée ».
 
A cet effet,  le projet de nouvelle charte fixe deux niveaux de champs maximaux à ne pas dépasser dans les lieux de vie fermés (appartement, bureau…) : 5 V/m et 7 V/m, selon que la 4G est absente ou présente.
Il abandonne le mode de calcul parisien d’un niveau d’exposition moyenné sur 3 points et sur 24 h, qui était en vigueur depuis la première charte signée en 2003, et adopte le protocole de mesure de l’Agence Nationale des Fréquences.
La mesure concernera dorénavant le niveau mesuré au point le plus exposé quelque soit le moment et non plus la moyenne des niveaux sur 3 points et sur 24 h.
 
Un bilan annuel du déploiement de la 4G et de son impact sur l’exposition aux ondes électromagnétiques de la téléphonie mobile dans les lieux de vie fermés sera effectué conjointement par la Ville et les opérateurs. Il pourra conduire à une révision du niveau de champ maximal appliqué à la 4G.
 
Dans ces conditions, la Ville de Paris mettra en oeuvre une concertation renforcée chaque fois que nécessaire.
 
Le projet de nouvelle charte prévoit également une information au public plus complète et plus accessible, ainsi que l’instruction par la Ville des demandes d’installation ou de modification d’antennes dans un délai maximal de 4 mois, à compter de la remise du dossier d’information par l’opérateur.
 
Enfin, il est prévu la réalisation, chaque année, d’une campagne de 400 mesures dans les établissements particuliers (crèches, écoles, établissements de soins…). Cette nouvelle disposition permettra à chacun des 1.200 établissements particuliers situés dans Paris de faire l’objet d’au moins une mesure de l’exposition tous les 3 ans.

 
 
 
 
 

2 Commentaires

Classé dans Consommation, Société, Technologie

Fillon veut chasser les salafistes violents de France

François Fillon en campagne pour la présidence de l’UMP, dans le Val d’Oise, dimanche 16 septembre 2012.

D’entrée, il s’est exprimé sur la manifestation qui s’est tenue devant l’ambassade des Etats-Unis. « Des manifestations violentes, qui se sont terminées par plusieurs policiers blessés. C’est un fait grave qui m’inspire plusieurs commentaires. Le premier : on ne laisse pas 150 manifestants violents se rassembler face à l’ambassade des Etats-Unis. Ces manifestations sont organisées par des mouvements salafistes qui n’ont rien à faire sur le territoire de la république ».
  
Et d’ajouter : « Nous sommes un pays de liberté, et chacun peut s’exprimer à condition qu’il n’enfreigne pas les lois de la république. Or ceux qui prônent la violence et la haine raciale vont contre les lois de la république française. Ils n’ont pas leur place sur notre territoire. Ceux qui prônent la violence doivent être expulsés. »

 
 
 


 

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Le mariage homosexuel, puis après le mariage polygame ?

Les homosexuels français pourront se marier et adopter mais n’auront pas accès à la procréation médicalement assistée, aux termes d’un projet de loi qui sera présenté en octobre en conseil des ministres, annonce la ministre de la Justice, Christiane Taubira.

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? En accédant à la revendication de la communauté gay, le gouvernement ouvre une brèche pour d’autres revendications. Le mariage polygame sera la prochaine, si l’on regarde l’exemple danois.

« Jusqu’à présent, Le mariage, c’est l’union de deux personnes de sexe différent, rapportait dernièrement un observateur de la vie politique dans l’émission C dans l’air, sur France 5. A partir du moment où l’on marie deux personnes de même sexe, il n’y a aucune raison pour que l’on ne marie que deux personnes… ». Et notre observateur de donner l’exemple du Danemark,  « qui a institué le mariage homosexuel depuis longtemps, et qui vient d’accepter un mariage à trois, dernièrement… ».

Les lendemains du mariage gay : Vers la fin du mariage ? Quelle place pour les enfants ?

 
 
 
 
 


Si vous avez apprécié cet article, prenez le temps de laisser un commentaire

Poster un commentaire

Classé dans Société

Comment faire en sorte que votre enfant devienne un "bon" délinquant

Comment faire en sorte que votre enfant devienne un "bon" délinquant, c’est la recette que propose la police de Seattle, USA. Une recette en 12 règles, que tout parent devra suivre à la lettre pour que son enfant devienne assurément un bon voleur de voitures, ou un bon trafiquant.

Parmi ces bons conseils, on trouve :
– Dès l’enfance, donnez lui tout ce qu’il désire, il grandira en pensant que le monde entier lui doit tout…
– S’il dit des grossièretés, riez, il se croira très malin.
– Ne lui dites jamais « c’est mal » ! Il pourra faire un complexe de culpabilité. Et plus tard, lorsqu’il sera arrêté pour vol, il sera persuadé que c’est la société qui le persécute.
– Prenez toujours son parti. Les professeurs, la police lui en veulent à ce pauvre petit.

Tous les bons conseils :

 
 
 


Si vous avez apprécié cet article, prenez le temps de laisser un commentaire…

Poster un commentaire

Classé dans Société

La très chère sécurité des aéroports français

L’association Ville & Aéroport, qui a pour objet « de promouvoir le développement durable autour des aéroports, d’améliorer la qualité de vie des populations soumises aux nuisances aéroportuaires, et de favoriser une plus juste répartition des retombées économiques générées par l’activité aéroportuaire », communique sur le coût de la sécurité dans les aéroports français. « Une étude confidentielle montre que la taxe de sécurité dans les aéroports français coûte quatre fois plus cher aux voyageurs que dans le reste de l’Europe », lâche-t-elle dans un communiqué, dont voici la suite :

Révélée en exclusivité par le Journal du Dimanche du 12 août 2012, l’étude a été réalisée en fin d’année dernière pour le compte de l’Union des Aéroports Français (UAF), et estime à 11 euros en moyenne par voyageur le coût de la taxe « sécurité et sûreté des passagers et de leurs bagages », contre 3 euros en moyenne dans le reste de l’Europe. Selon le journal, le taux maximum de cette taxe, fixé par le gouvernement à 12 euros, serait atteint à Roissy – CDG, Orly, Nice ou Toulouse, Beauvais affichant 7,30 euros et Bora Bora 3,58.

Problème : les dépenses liées à la sécurité explosent, passant toujours d’après le JDD de 783 millions d’euros en 2010 à 843 l’année dernière, et probablement 894 à la fin de l’année. La hausse du nombre de passagers passant les portes des quelques 170 aéroports tricolores ne suffit pas à expliquer cette inflation : d’après un membre de l’UAF, des contrôles autrefois aléatoires sont devenus systématiques, d’où une hausse des achats et des coûts de maintenance.

Or la sécurité et la sûreté sont en général assurées par des sociétés privées, l’État n’intervenant pas contrairement par exemple à l’Allemagne (achat des équipements par les gouvernements régionaux) ou à l’Italie (camions incendie payés par Rome). Pour éviter de renflouer les aéroports, l’État aurait d’après le JDD permis l’instauration d’une autre taxe au titre du contrôle aérien et des révisions techniques des avions, « nichée dans la taxe dite aviation civile » et d’un montant de 5 à 8 euros selon les destinations. L’UAF affirme qu’elle ne sera pas suffisante, et que le gouvernement « devra tôt ou tard mettre la main à la poche » afin que ces coûts ne pénalisent plus la compétitivité des aéroports français.

 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Consommation, Société

L’assurance scolaire est-elle obligatoire ?

Tous les ans sont remis aux élèves de belles enveloppes délivrées généralement par les fédérations de parents d’élèves proposant aux parents de souscrire à une assurance scolaire que d’aucuns affirment obligatoire. Qu’en est-il exactement ?

L’association Que Choisir rappelle que l’inscription d’un enfant dans un établissement scolaire ne peut être subordonnée à la présentation d’une attestation d’assurance : « La règle, régulièrement rappelée dans des circulaires de l’Éducation nationale (comme celle du 3 août 2011) est que l’admission d’un enfant dans une école ou un établissement, tout comme sa participation aux activités scolaires obligatoires, ne peut être subordonnée à la présentation d’une attestation d’assurance. Il est toutefois fréquent que les enseignants responsables de classe, mal renseignés, l’exigent avec insistance… »

Alors, faut-il souscrire ou non à une assurance scolaire ? Que Choisir affirme que « pour les activités extrascolaires, sortie nature, excursion au musée, mais aussi et surtout, cantine », il faut souscrire. Mais souligne « qu’en pratique, il arrive souvent que les établissements souscrivent des contrats collectifs de responsabilité civile pour les sorties scolaires, ce qui diminue l’utilité de l’assurance scolaire individuelle ». Aux parents d’élèves à vérifier si l’établissement que fréquente leur enfant a bien souscrit à un de ces contrats.

En matière de dommages, on peut rappeler qu’ils sont de deux sortes. Les dommages que l’enfant pourrait causer à autrui et les dommages corporels dont il pourrait être victime dans le cadre des activités scolaires obligatoires ou facultatives, trajet compris. Dans le premier cas, l’assurance multirisques Habitation, dont tout locataire et propriétaire se doit de souscrire, inclut la garantie de responsabilité civile pour les dommages causés à autrui. Et dans le deuxième cas, s’il se blesse, la sécurité sociale et les mutuelles entrent en jeu. L’assurance scolaire a alors un intérêt pour les parents qui n’ont pas une bonne mutuelle. Tout en sachant que l’assurance scolaire arrive en dernier pour les remboursements, après la sécurité sociale et les mutuelles.

Que Choisir rappelle enfin que, dans bien des cas, les compagnies d’assurance incluent une assurance scolaire dans l’assurance multirisques Habitation.
« L’assurance scolaire est, à bien des égards, techniquement dépassée… », conclut Que Choisir.

 
 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Consommation, Société

Vous pouvez refuser de donner vos organes

zoom

« Donner ses organes, une fois mort, peut sauver une vie ! », clament les associations de donneurs d’organes. Soit. Mais si vous n’êtes pas sensible à ce type d’argument et estimez que « C’est à moi ! », vous pouvez toujours vous inscrire au registre national des refus de dons d’organes. Si, si, cela existe.

Le principe : si une personne ne souhaite en aucun cas que ses organes soient prélevés après son décès, elle peut le faire savoir de manière officielle en demandant son inscription au registre national des refus de dons d’organes.
En savoir plus

 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Société, Zoom

Braquage de la bijouterie : Rachida Dati appelle les commerçants au calme

société

Braquage de la bijouterie : Rachida Dati appelle les commerçants au calme

Le vol à main armé du 19 juillet dernier, avenue de la Motte Picquet, est resté dans toutes les mémoires. Le braqueur avait été tué par balles par le propriétaire de la boutique qui avait été placé en garde à vue. Une affaire qui illustrait la recrudescence et la violence des vols à main armée contre ces commerces. Paris n’en est pas au même niveau que Marseille, mais cela ne saurait tarder…
« Une grave agression à main armée dans une bijouterie du 33 avenue de la Motte Picquet a tourné au drame, jeudi 19 juillet, déclare-t-on du côté de la mairie. Madame le maire Rachida DATI a souhaité s’adresser à tous les commerçants du 7e arrondissement afin de leur apporter son soutien et appeler au calme indispensable durant l’instruction judiciaire. »

Se pose alors la question de l’autodéfense dans ces périodes où la police parait bien inexistante : si les braqueurs savaient que tous les commerçants, qui sont – en général – des gens responsables, étaient tous armés, les braqueurs évalueraient certainement le risque à s’en prendre à des commerçants armés prêts à les recevoir…

 
A lire : Un braqueur tué par balles par un bijoutier à Paris

 
 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Mairie, Société

Dézonage du forfait Navigo

société

À compter du 1er septembre 2012, les voyageurs détenteurs du pass Navigo* pourront utiliser avec leur abonnement habituel l’ensemble des transports en commun d’île de France, donc au-delà des zones de validité de leur forfait, du vendredi minuit jusqu’au dimanche minuit, ainsi que les jours fériés.

Ce sont 2,8 millions de voyageurs qui bénéficieront dès la rentrée de cette petite révolution.

* Forfaits : Navigo mois, Navigo annuel et Solidarité Transport mois

Mise en place du Complément de Parcours
Autre avantage que le STIF (Syndicat des transports d’Ile de France) réserve à ses abonnés : la mise en place en décembre du « complément de parcours ». Ce titre, qui s’adresse aux abonnés Navigo, permet dans le cas d’un voyage hors des limites du forfait de ne régler que le complément pour la partie de son voyage hors des zones de son abonnement et non un billet origine-destination de bout en bout comme c’est le cas aujourd’hui.

Stif.info

 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Consommation, Société

Radars nouvelle génération : ce qu’il faut savoir avant de prendre la route

SOCIÉTÉ

Nouvel et dernier épisode dans l’activité effrénée des pouvoirs publics de vouloir contrôler les automobilistes : l’arrivée de nouveaux radars qui ont comme particularité d’être mobiles et indétectables.
Lire la suite

 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Société

L’auto-entreprise fête ses 4 ans

SOCIÉTÉ

Communiqué de la FEDAE, la Fédération des auto-entrepreneurs

Avec plus d’un million de bénéficiaires qui ont généré un chiffre d’affaires de 8,8 milliards d’euros, le régime de l’auto-entreprise, qui fête ce 4 août ses quatre ans d’existence, a largement montré son rôle socio-économique.

Les quelques 1,1 milliard d’euros de recettes sociales et fiscales collectées par l’État viennent d’ailleurs compenser en partie les exonérations de charges fiscales et sociales résultantes dispositif sur les heures supplémentaires, aujourd’hui en partie abrogé. Les recettes à venir devraient donc contribuer à la croissance, à redresser les finances publiques, ou à contribuer à réduire la dette.

Lire la suite

 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Société

Ce que coûte l’Assemblée nationale : 1,5 million d’euros … par jour

SOCIÉTÉ/POLITIQUE

Un budget annuel de l’Assemblée nationale qui s’élève à 533 millions d’euros, soit près d’1,5 million d’euros par jour, c’est ce que dénonce l’association Contribuables associés.

Qui a envoyé une lettre ouverte au Président de la république, lui demandant de réduire le nombre de députés. Et cela commence comme cela :

Monsieur le Président,

En dix ans, le budget de l’Assemblée nationale a augmenté de 50%. Or, dans le même temps, notre Parlement a perdu beaucoup de pouvoir, vu que plus des trois quarts de nos lois sont décidées aujourd’hui directement de Bruxelles !

Le budget annuel de l’Assemblée nationale s’élève à 533 millions d’euros, près d’1,5 million d’euros par jour !

Outre un salaire net confortable (plus de 5 000 euros mensuels), les députés bénéficient d’une foule d’avantages qui donne le vertige :

  • Ils reçoivent tous les mois une dotation additionnelle d’environ 6 000 euros : l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), non imposable, dont ils n’ont même pas à justifier l’usage.
  • Ils perçoivent aussi tous les mois des fonds pour indemniser leurs collaborateurs (plus de 9 000 euros), dont l’utilisation et le contrôle sont très peu transparents.
  • Ils bénéficient de prêts immobiliers à taux très préférentiels, de séjours d’études payés avec notre argent, de la gratuité dans les transports, d’une informatique et d’une bureautique grassement financées, etc.

À l’heure où l’Etat cherche à réduire la dépense publique, le simple contribuable-citoyen que je suis vous demande de réduire de façon drastique le nombre de députés en France, en le portant à moins de 400.

Pour cela, je compte sur votre détermination sans faille.
Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma plus haute considération.

Cliquez ici pour signer la pétition


 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société