Archives de Catégorie: Politique

François Hollande et la légende « Gorée »

En se rendant à l’île de Gorée, François Hollande se serait-il laissé abuser par une fausse « Maison des esclaves » ? C’est ce que soutient, sur son blog, Bernard Lugan, historien français spécialiste de l’Afrique.

Comme tous les voyageurs de passage à Dakar, François Hollande devrait se rendre à Gorée, île inscrite au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Or, ce n’est pas pour y visiter un des plus beaux sites de l’Afrique de l’Ouest, lieu dégageant une impression envoûtante, mais pour y sacrifier à la sempiternelle repentance.

Gorée est en effet présentée comme ayant été une des bases de la traite par laquelle des millions de malheureux esclaves auraient transité. Les voyagistes américains proposent même au public afro américain la visite pèlerinage de l’île qui aurait vu passer leurs ancêtres ; au mois de février 1992, lors d’un voyage au Sénégal, le Pape Jean-Paul II lui-même accrédita la légende de Gorée « l’île aux esclaves ».

Le « clou » de la visite est la tristement célèbre « Maison des esclaves » où les chaînes qui retenaient les captifs sont encore en place. L’histoire de ce bâtiment est racontée avec lyrisme par des guides auxquels aucun superlatif n’est étranger. Ils racontent ainsi qu’elle fut construite par les Hollandais au XVII° siècle, que ce fut à l’origine une « esclaverie », qu’elle fut le cœur du honteux système esclavagiste régional centré sur l’île de Gorée. Ses murs ont vu passer des centaines de milliers ou même des millions de Noirs arrachés à leur terre. La visite détaillée permet d’ailleurs de se faire une idée des épouvantables conditions de vie des malheureux. Elle se poursuit par la découverte des cellules des hommes, de celles des femmes et même, moment particulièrement émouvant, de celles des enfants. Le cachot n’est pas oublié dans lequel étaient enchaînés et enfermés les sujets rebelles.
Cette maison a fière allure depuis qu’elle a été restaurée. Une plaque apprend ainsi au visiteur que, parmi les mécènes figure une association prestigieuse, la Fondation France Liberté, présidée par Madame Danielle Mitterrand, veuve d’un ancien président de la république française.

Le seul problème, mais il est de taille, est que la « Maison des esclaves » n’en n’était pas une et que Gorée ne fut pas un centre important de la traite esclavagiste !

La suite sur le site http://www.bernardlugan.blogspot.fr/

 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Mobilisation historique contre les radars mobiles embarqués

Une mobilisation historique contre les radars mobiles embarqués : un demi-million de conducteurs français demande au Président de la République de réorienter la politique de sécurité routière.

Un demi-million de conducteurs français demande au Président de la République de réorienter la politique de sécurité routièreUne délégation de la Ligue de Défense des Conducteurs (LDC) s’est rendue à l’Elysée aujourd’hui pour déposer une pétition à l’attention du Président de la République, François Hollande, l’appelant à suspendre le déploiement des radars mobiles embarqués. 503 258 conducteurs ont signé cette pétition.

Après les radars fixes, les radars mobiles et les radars-tronçons, les pouvoirs publics s’apprêtent à déployer un tout nouveau type d’appareils pour sanctionner les dépassements de vitesse : les radars mobiles embarqués. Pour la première fois depuis l’installation des radars en 2003, un demi-million de conducteurs se mobilise pour y faire barrage.

Installés à bord de véhicules banalisés conduits par des policiers en civil pour se fondre discrètement dans le flot de la circulation, ces nouveaux radars ont des capacités de verbalisation tout à fait exceptionnelles. Ils peuvent flasher, en roulant, tous les véhicules autour d’eux. Tous les conducteurs qui roulent devant ou derrière la voiture flasheuse, qui la doublent ou la croisent à quelques km/h de plus que la limite autorisée, seront automatiquement verbalisés. Ils découvriront l’infraction quelques semaines plus tard, en recevant le PV et le retrait de points.

Ces machines peuvent verbaliser jusqu’à 9 véhicules à la minute dans les deux sens de circulation alors qu’en moyenne, un radar cabine flashe 16 fois par jour.

A 45 euros par PV émis, chacun des radars nouvelle génération pourrait rapporter potentiellement plusieurs centaines de millions d’euros par an. Les conducteurs dénoncent les enjeux financiers de cette politique. En effet, en 2012, les radars devraient rapporter 1,3 milliard d’euros à l’état, en hausse
de 20% par rapport à 2011. La LDC rappelle que seulement 3% de cette recette est destinée à l’entretien des routes départementales et nationales (1).

Dans un courrier adressé à la LDC du 16 avril dernier, le candidat François Hollande indiquait que « la lutte contre l’insécurité routière ne doit pas passer uniquement par la répression ». Aujourd’hui, en signant la pétition « non aux radars mobiles », plus d’un demi-million de conducteurs partagent ce sentiment et lui demandent de bien vouloir réorienter la politique de sécurité routière dans ce sens.

La LDC s’inquiète également du harcèlement infligé à l’ensemble des conducteurs sous prétexte d’arrêter une minorité de « chauffards ». Christiane Bayard, secrétaire générale de la LDC, souligne : « même le conducteur le plus vigilant ne pourra échapper à ces nouveaux radars. Il est inadmissible qu’un conducteur puisse être verbalisé sans en avoir conscience ». Christiane Bayard ajoute: « les conducteurs rouleront désormais en ayant plus peur d’être flashés que d’avoir un accident. Il n’est aucunement question de sécurité routière mais d’un nouvel outil de taxation des conducteurs ! »

(1) Rapport du député Hervé Mariton pour le Projet de Loi de Finances 2011.

Ligue de Défense des Conducteurs
Christiane Bayard – Secrétaire Générale
Tel. 01.40.01.06.51 / 06.11.29.47.69
www.liguedesconducteurs.org

Articles liés :
Ligue des conducteurs : « 70 km/h sur le périphérique, ce n’est qu’un début… »
Radars nouvelle génération : ce qu’il faut savoir avant de prendre la route
 
 
 
» Si vous avez aimé lire ce sujet, pensez à mettre un commentaire

Poster un commentaire

Classé dans Consommation, Droit, Politique, Société

Les communistes n’aiment pas le Métronome

Selon l’AFP, Le « Métronome » de Lorant Deutsch, succès de librairie qui revisite l’histoire de la capitale au gré du métro, est « orienté idéologiquement », a déclaré le groupe PCF-parti de Gauche du Conseil de Paris, qui veut que la Ville de Paris cesse d’en faire la promotion.

Le groupe a présenté un voeu en ce sens lors d’une séance du Conseil de Paris.

Amusant quand on sait combien les communistes mentent et affabulent sur leur héros, Guy Môquet, dont ils font croire qu’il a été fusillé pour « faits de résistance ».  Guy Môquet qui possède sa station de métro…

Rappelez-vous, Nicolas Sarkozy avait fait lire dans les écoles la dernière lettre que le jeune communiste avait fait envoyer à ses parents, avant d’être fusillé. Et d’expliquer aux enfants le rôle de « résistant » de Guy Môquet.

Tout cela n’est évidemment que mensonges.  Lorsqu’il a été arrêté, Guy Môquet ne résistait pas contre les Allemands, bien au contraire il distribuait des tracts en faveur de ce qu’on appelle le pacte germano-soviétique, donc l’alliance avec les Allemands. Les communistes français, sous les ordres de Staline, prônaient l’alliance avec Hitler, alors l’allier de Staline. Fort, non ?

Puis arriva ce qui arriva. Comme Hitler était un débile, il a voulu faire là où Napoléon avait déjà échoué, à savoir conquérir la Russie. Avec le désastre que l’on sait. Et finie l’alliance des communistes français avec les Allemands, bien entendu.

Pendant ce temps Môquet est toujours en prison.

Les communistes français eurent alors une idée lumineuse : tuer un général allemand en France. Ce qu’ils firent , tuant dans la foulée le pauvre garçon issu du peuple affecté à la conduite de la voiture du général. 

Pour se venger, les Allemands exigèrent de fusiller un certain nombre de prisonniers dans les prisons françaises issus de différentes « catégories », comme les catholiques, les homosexuels, les communistes… C’est ainsi que Guy Môquet a fait partie des communistes sélectionnés.

Donc en aucun cas, Guy Môquet a été tué pour acte de résistance. C’est à cause de la bêtise du parti communiste français d’alors qu’il a été fusillé.

Article lié :
Le Métronome de Lorant Deutsch fait polémique

Métronome : L’histoire de France au rythme du métro parisien


» Si vous avez aimé lire ce sujet, prenez le temps de laisser un commentaire…

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Fillon veut chasser les salafistes violents de France

François Fillon en campagne pour la présidence de l’UMP, dans le Val d’Oise, dimanche 16 septembre 2012.

D’entrée, il s’est exprimé sur la manifestation qui s’est tenue devant l’ambassade des Etats-Unis. « Des manifestations violentes, qui se sont terminées par plusieurs policiers blessés. C’est un fait grave qui m’inspire plusieurs commentaires. Le premier : on ne laisse pas 150 manifestants violents se rassembler face à l’ambassade des Etats-Unis. Ces manifestations sont organisées par des mouvements salafistes qui n’ont rien à faire sur le territoire de la république ».
  
Et d’ajouter : « Nous sommes un pays de liberté, et chacun peut s’exprimer à condition qu’il n’enfreigne pas les lois de la république. Or ceux qui prônent la violence et la haine raciale vont contre les lois de la république française. Ils n’ont pas leur place sur notre territoire. Ceux qui prônent la violence doivent être expulsés. »

 
 
 


 

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Non cumul des mandats

Pas sûr que l’arrivée de la gauche au pouvoir soit une très bonne chose pour les élus socialistes qui cumulent les mandats, à l’instar des députés-maire ou sénateurs-maire.

Martine Aubry les a rappelés à l’ordre et les enjoint à abandonner « dès aujourd’hui, et au plus tard en septembre », leur mandat exécutif local, en vertu de la règle de non cumul des mandats adoptée par le parti en 2010.

La première secrétaire du PS leur a rappelé dans un courrier « qu’il s’agit là d’une promesse de campagne de François Hollande, et qu’une loi sur le non cumul des mandats sera soumise au Parlement », et les appelle même à « être exemplaires »en matière de non cumul. Manifestement, certains font la sourde oreille…

 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Politique

Ce que coûte l’Assemblée nationale : 1,5 million d’euros … par jour

SOCIÉTÉ/POLITIQUE

Un budget annuel de l’Assemblée nationale qui s’élève à 533 millions d’euros, soit près d’1,5 million d’euros par jour, c’est ce que dénonce l’association Contribuables associés.

Qui a envoyé une lettre ouverte au Président de la république, lui demandant de réduire le nombre de députés. Et cela commence comme cela :

Monsieur le Président,

En dix ans, le budget de l’Assemblée nationale a augmenté de 50%. Or, dans le même temps, notre Parlement a perdu beaucoup de pouvoir, vu que plus des trois quarts de nos lois sont décidées aujourd’hui directement de Bruxelles !

Le budget annuel de l’Assemblée nationale s’élève à 533 millions d’euros, près d’1,5 million d’euros par jour !

Outre un salaire net confortable (plus de 5 000 euros mensuels), les députés bénéficient d’une foule d’avantages qui donne le vertige :

  • Ils reçoivent tous les mois une dotation additionnelle d’environ 6 000 euros : l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), non imposable, dont ils n’ont même pas à justifier l’usage.
  • Ils perçoivent aussi tous les mois des fonds pour indemniser leurs collaborateurs (plus de 9 000 euros), dont l’utilisation et le contrôle sont très peu transparents.
  • Ils bénéficient de prêts immobiliers à taux très préférentiels, de séjours d’études payés avec notre argent, de la gratuité dans les transports, d’une informatique et d’une bureautique grassement financées, etc.

À l’heure où l’Etat cherche à réduire la dépense publique, le simple contribuable-citoyen que je suis vous demande de réduire de façon drastique le nombre de députés en France, en le portant à moins de 400.

Pour cela, je compte sur votre détermination sans faille.
Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma plus haute considération.

Cliquez ici pour signer la pétition


 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Les charges de l’Assemblée nationale, bien plus importantes qu’en Allemagne ou en Angleterre

SOCIÉTÉ / POLITIQUE

En cette période difficile, dans l’esprit d’une réduction de la dette publique et d’une limitation des dépenses de l’Etat, on pourrait légitimement imaginer que la majorité en place se pencherait sur certaines dépenses très particulières qui sont devenues au fil des temps de véritables privilèges. Cela ne semble pas le cas…

Les charges de personnel de l’Assemblée nationale – qui compte plus de 1350 fonctionnaires – sont bien plus importantes en France qu’en Allemagne ou en Angleterre, selon une étude de l’Institut français pour la recherche sur les administrations publiques (Ifrap), qui dénonce l’opacité de la rémunération des agents.

« Les dépenses de personnels y apparaissent beaucoup plus élevées qu’au Bundestag ou à la Chambre des communes », relève cette étude, que l’AFP a obtenue, et dont les premiers éléments ont été publiés mercredi 13 juin par Le Point. Et que rapporte le Monde.fr

7 700 EUROS BRUT PAR MOIS EN MOYENNE

« Les données sur l’Assemblée nationale sont confuses et secrètes, particulièrement celles relatives à la rémunération des agents », souligne l’étude. D’après les données obtenus par l’Institut, le salaire moyen d’un agent est de « 7 700 euros brut par mois ». « C’est près de 77 % de plus que pour un fonctionnaire du Bundestag allemand (4 390 euros) et près de deux fois plus que son homologue britannique (2 733 euros) ».

« Il est totalement impossible de se procurer les grilles de rémunérations des agents de l’Assemblée  », explique l’Ifrap. Si l’Assemblée décidait de ne verser les primes de nuit qu’aux agents présents effectivement la nuit (trois cents à quatre cents), elle économiserait 32 millions d’euros par an. Les « indemnités pour travaux supplémentaires permettent aux agents de doubler leurs rémunérations » (48 millions d’euros en 2010).

Pendant la période 1997-2010, les charges de personnel ont augmenté de plus de 35 %. Le budget de l’Assemblée (fonctionnement et investissement), qui jouit d’une autonomie financière, était de 539 millions d’euros en 2010. Les produits de placement n’apparaissent jamais dans les documents budgétaires, fait encore remarquer cette étude.

UNE RÉMUNÉRATION DES PARLEMENTAIRES DES PLUS AVANTAGEUSES

L’Ifrap – fondation reconnue d’utilité publique, qui fait des études sur l’efficacité des politiques publiques – s’est aussi penché sur la rémunération des parlementaires, plus avantageuse en France qu’à l’étranger. «  La vraie différence entre le député français et ses homologues européens pèse sur les frais de secrétariat, c’est-à-dire les salaires des collaborateurs parlementaires, et de l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) allouée aux députés », souligne-t-il.

Un député français touche une rémunération mensuelle brute de 7.100,15 euros, à laquelle s’ajoute une indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) de 6.412 euros par mois, ainsi qu’un crédit ouvert mensuellement de 9.138 euros pour la rémunération des collaborateurs.

Note de VNDP :  Sans oublier la fameuse « réserve parlementaire » au montant plus qu’opaque…
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Le doigt de Valérie Trierweiler

SOCIÉTÉ

Curieusement, dans la plupart des médias la photo a été tronquée. Seul est montré le baiser, sans le doigt d’honneur que celle que les médias aiment à appeler la 1ère dame de France tend à la France entière, lors de la fête de la victoire, place de la Bastille.

Manifestement, la dame n’a pas l’intention de rester dans l’ombre de son compagnon de président, au risque de devenir un boulet pour lui.

On sent que l’on ne va pas s’ennuyer avec Valérie durant les cinq années à venir…


Dernière nouvelle : cette photo est un faux.
Nous nous sommes laissés avoir parce que cette photo était tout simplement possible vu la personnalité de la dame.
Car, comme l’explique Jean-Noël Kapferer dans son excellent livre « Rumeurs : Le plus vieux média du monde« , « Une rumeur s’installe durablement que si elle est probable… ».

Par contre, ce qui n’est pas une fausse nouvelle, c’est l’installation de la dame à l’Élysée, avec bureau et collaborateurs … aux frais du contribuable.  « Un secrétariat pléthorique »  que dénonce Bernard Debré dans l’article que nous lui avons consacré, Lettre ouverte à Valérie Trierweiler

 

 

 

 

3 Commentaires

Classé dans Politique, Société

Démocratie à la Française

SOCIÉTÉ

Démocratie à la Française :
Avec 2% des voix, au premier tour, les Verts ont 18 députés. 
Avec 18%, le FN n’a que 2 députés.

Pour rappel, la France est le seul pays d’Europe (en dehors de l’Angleterre qui pratique les élections à un tour : c’est celui qui a le plus de voix qui est élu) à ne pas pratiquer les élections à la proportionnelle. Soi-disant pour des raisons de stabilité gouvernementale. Comment fait alors l’Allemagne pour gouverner ?
  
  
  
  
  
  

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Abstention. Les électeurs ont-ils fait la grève ?

SOCIÉTÉ

A chaque élection, les politiciens se plaignent du taux d’abstention toujours trop élévé d’après eux. Les électeurs qui ne se sont pas déplacés au premier tour, dimanche dernier, n’ont-ils pas suivi les conseils d’Octave Mirbeau, qui s’étonne, dans un texte célèbre, « La grève des électeurs« , « qu’après les scandales journaliers, il puisse exister encore dans notre chère France un électeur, un seul électeur, cet animal irrationnel, inorganique, hallucinant, qui consente à se déranger de ses affaires, de ses rêves ou de ses plaisirs, pour voter en faveur de quelqu’un ou de quelque chose »

Et Mirbeau de se demander : « Je comprends qu’un escroc trouve toujours des actionnaires… Mais qu’un député, ou un sénateur, ou un président de République, ou n’importe lequel parmi tous les étranges farceurs qui réclament une fonction élective, quelle qu’elle soit, trouve un électeur, c’est-à-dire l’être irrêvé, le martyr improbable, qui vous nourrit de son pain, vous vêt de sa laine, vous engraisse de sa chair, vous enrichit de son argent, avec la seule perspective de recevoir, en échange de ces prodigalités, des coups de trique sur la nuque, des coups de pied au derrière, quand ce n’est pas des coups de fusil dans la poitrine, en vérité, cela dépasse les notions déjà pas mal pessimistes que je m’étais faites jusqu’ici de la sottise humaine, en général, et de la sottise française en particulier, notre chère et immortelle sottise, ô chauvin ! »

3 Commentaires

Classé dans Politique, Société

La barre des 12,5% et les brillantes idées de la droite au pouvoir

POLITIQUE

En relevant de 10% à 12,5% des voix des inscrits le droit d’être au 2ème tour, dans l’unique but de tenter d’éliminer le Front national, Nicolas Sarkozy a empêché bon nombre de candidats UMP d’être au second tour. Une centaine de députés UMP devraient quitter l’Assemblée nationale.

La droite, que certains qualifient de « la plus bête du monde », avait fait la même opération aux élections régionales. Avec pour conséquence : alors que toutes les Régions étaient à droite, elles avaient basculé à gauche. Exactement 21 sur 22.

Une idée lumineuse qu’avait eu Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre. Aussi lumineuse que la fameuse dissolution de l’Assemblée nationale par Villepin et Chirac : passer d’un vote à la proportionnelle intégrale à un mode à la proportionnelle « aménagée ».

La proportionnelle « aménagée » permet, depuis 2004, au parti qui fait le maximum de lui assurer 25% des sièges. Par exemple, en PACA : avec 45% pour le PS, 32% pour l‘UMP et 23% pour le FN, le PS mené par Michel Vauzelle a pu gouverner et faire passer tout ce qu’il voulait, grâce à cette fameuse proportionnelle « aménagée » : « Avant, en 1998, quand Vauzelle voulait faire passer quelque chose, il devait trouver des alliances. Avec la réforme Raffarin, il n’en a plus eu besoin… », rapporte un élu FN de cette assemblée régionale. Qui ajoute : « Alors que la « gauche unie » avait fait alliance avec tout ce que la gauche réactionnaire peut comprendre, l’UMP/UDF avait préféré donner la Région à la gauche plutôt que de s’allier au FN…»

1 commentaire

Classé dans Politique, Société

Fonction du premier tour

ÉLECTIONS

La couverture médiatique si discrète de cette échéance ne doit pas nous la faire oublier. Ce 10 juin se déroulera le premier tour du scrutin d’où sortira le pouvoir législatif. Les deux votes précédents n’ont abouti en effet, les 22 avril et 6 mai, qu’à la désignation d’un personnage que, par convention, l’on a cessé d’appeler « fraise des bois », mais : « le président de la république ». D’emblée cependant on a pu noter que l’heureux élu ne se propose aucunement de guérir les écrouelles. Nous mesurerons à l’usage, mais nous pouvons déjà le pressentir, ce que le pays a gagné et surtout ce qu’il a perdu à ce changement de dénomination.

La suite sur l’Insolent

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Filmer, ficher, enfermer. Vers une société de surveillance ?

SOCIÉTÉ
On ne sait s’il faut en rigoler. Une société de surveillance prend forme en France, loi après loi.

L’école, la justice, la psychiatrie, la prison, et bien sûr la police sont maintenant dévorées par la tentation sécuritaire. Les rues, les magasins, les espaces publics, les administrations aussi, presque partout, sont sous l’oeil des caméras. Souriez, vous êtes filmés !

Fichiers, relevés d’ADN, vidéosurveillances, bracelets électroniques et scanners corporels se multiplient. Mais ce n’est pas l’insécurité qui, de la sorte, diminue. À l’inverse, celle- ci devient à la fois ” problème public ” affiché partout et dispositif publicitaire qui valorise les gesticulations gouvernementales.

La Fondation Copernic expose ici ce qui demeure discret, dissimulé, insensible, invisible et qui pourtant nous guette et nous surveille. Et ce n’est pas l’arrivée de la gauche qui devrait beaucoup chambouler les choses…

Poster un commentaire

Classé dans Droit, Politique, Société

Alain Soral avait-il prévu l’histoire du tueur de Toulouse ?

SOCIÉTÉ
C’est une question qui peut gêner alors que le respect des familles doit être mis pour l’instant en avant, Alain Soral, contesté et pourtant intéressant à écouter, avait-il prévu ou savait-il que cela allait se produire? Au cours d’une conférence donnée le 29 janvier 2012, Alain Soral parlait de la possibilité du meurtre de 3 enfants pour manipuler l’opinion. 
La video :

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans France, Politique, Société

Le Mouvement Anti Radar s’invite aux législatives

SOCIÉTÉ

Pour les prochaines élections législatives, le MAR (Mouvement Anti Radar) présente près de 80 candidats en France. Celui-ci propose ni plus ni moins de supprimer de tous les radars et de rehausser les libertés de l’automobiliste.

Les élections législatives se dérouleront cette année les 10 et 17 juin 2012.  A cette occasion, les citoyens auront comme à l’accoutumée, le choix entre un certain nombre de candidatures, de divers bords politiques. Mais certaines circonscriptions auront même le privilège de faire des choix plus atypiques, tels que celui du MAR. Le Mouvement Anti Radar, qui présentera environ 80 candidats sur toute la France, est un parti politique basé en majeure partie sur les droits et libertés des automobilistes.

Lire la suite

Le Mouvement Anti-Radar, le site : http://mouvementantiradar.tumblr.com/

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Cinq années de Flamby…

Cinq années de Flamby, cela va être mou dur…

Poster un commentaire

Classé dans Politique

Le Sénat : Enquête sur les superprivilégiés de la République

SOCIÉTÉ

Jusqu’au renouvellement de 2008 inclus, le Sénat était renouvelé par tiers tous les trois ans. À partir de septembre 2011, il sera renouvelable par moitié, en deux séries, tous les trois ans, pour tenir compte de la réduction de neuf à six ans de la durée du mandat sénatorial. De grands électeurs (députés, conseillers municipaux, généraux et régionaux) vont ainsi désigner les sénateurs dont le siège est soumis à renouvellement.

Au-delà de cette actualité politique qui passionne uniquement les états-majors des quatre grands partis politiques de l’Hexagone, on peut se poser la question : à quoi sert le Sénat ? Le Français moyen ne le sait pas très bien…

Les méchantes langues assurent tout à la fois qu’il est une agence de l’emploi et une maison de retraite de luxe pour les quatre grands partis politiques français, qu’il est truffé de lobbyistes au service d’intérêts particuliers, qu’il gâche les talents d’une cinquantaine de ses sages qui sont seuls à mériter leur indemnité parlementaire de 7 000 euros mensuels auxquels s’ajoutent 6209 euros de frais de représentation par mois, qu’il offre une solution d’attente à des politiques recalés par le suffrage universel direct, ou encore qu’il procure une immunité judiciaire aux politiciens corrompus auxquels s’intéresse la justice…

La suite
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Politique, Société

Villepin veut supprimer 200 députés

Villepin veut supprimer 200 députés

S’il était élu, Dominique de Villepin a annoncé qu’il proposerait aux Français un référendum sur son projet de vie, à savoir supprimer 200 députés à l’Assemblée nationale, diminuer le nombre de régions, ainsi que le nombre de ministres. De quoi faire des économies au pays…

Lors de la Convention qui s’est tenue dimanche dernier dans le très beau jardin de la Maison de l’Amérique latine à Paris, pour fêter la première année de son parti, République solidaire, près de 1000 personnes se sont pressées pour l’écouter, et non pas 300 personnes comme nous l’avons écrit. « C’est un homme d’une très grande séduction, rapporte un des participants. Qui a un programme très très social, bien plus que celui des socialistes… »

L’ancien Premier ministre propose de supprimer ainsi toutes les aides et de les remplacer par le revenu citoyen, une des mesures phare du programme de son parti.

Dominique de Villepin réussira-t-il à s’imposer à moins d’un an des Présidentielles, coincé entre l’UMP et le FN, et devoir compter sur le Modem et le parti de Jean-Louis Borloo ? Réponse dans les mois qui viennent…

Poster un commentaire

Classé dans Politique