Archives de Catégorie: Médias

Le Festival de Cannes intéresse-t-il les contribuables français ?


Les médias, chaque année, tentent de nous intéresser au Festival de Cannes. Un événement toujours très attendu par eux, leur donnant l’occasion de faire la fête pendant plusieurs jours, bien souvent aux frais du contribuable.

C’est ainsi que pas une radio, pas une télé publique, ne manquera de s’y déplacer, comme si la montée des stars avait une incidence particulière sur la vie des Français. Par contre, le logement, les repas de toutes ces équipes seront payés par les impôts de ces mêmes Français, dont on rappelera que la moitié d’entre eux ne gagnent que 1500€, et bien souvent moins, par mois.

Petit rappel sur les salaires de nos animateurs du service public.
Ainsi, une petite chose comme Alessandra Sublet, l’animatrice de "C à vous" sur France 3, dont le métier consiste à rigoler bêtement et à poser des questions idiotes aux invités de son émission, a déclaré avoir touché en 2012 … 12.000 euros par mois.
À une certaine époque, Thierry Ardisson et Marc-Olivier Fogiel se prenaient le chou car l’un gagnait plus que l’autre sur les chaines du service public : "seulement " 18.000 euros par mois. Demandez à Michel Drucker ce qu’il gagne depuis des décennies sur les chaines du service public… Philippe Bouvard, autre grand bénéficiaire du service public, avait déclaré un jour : « Travailler à la télé, c’est toucher le Jackpot… »

On regardera le Festival de Cannes pour ce qu’il est : une vitrine pour le marché hyper mercantile du milieu du cinéma. Mais qu’on arrête de nous faire croire que le métier d’acteur/actrice de cinéma intéresse la majorité des Français. Un métier qui consiste à travailler … 1 minute utile par jour. Démonstration : un film met 3 mois à être tourné, soit 90 jours. Un film dure 1h30, soit 90 minutes. Donc on ne tourne qu’une minute utile par jour. CQFD. « Mais il y a plusieurs prises !!! », hurlera peut-être un représentant de cette digne profession. Certes… Mais, comme aimait à le répéter Jean Gabin : « Le plus difficile dans ce métier, c’est de trouver un bon fauteuil… », tant l’attente est longue entre les prises. Toute personne qui a approché, de près ou de loin, ce milieu du cinéma sait de quoi on parle.

Le Festival de Cannes, un événement sans intérêt réel pour la plupart des Français, finalement.
 
 
 
 
 

Cet article vous a intéressé ? Pensez à poster un commentaire.

Poster un commentaire

Classé dans Humeur, Médias, Société

JO, la série de TF1 qui insulte les Français

JOPendant quelques semaines, TF1 nous a gratifiés de sa nouvelle série intitulée "JO".
Une série qui se veut internationale, et qui oblige les (quelques) acteurs français à parler en anglais. Car figurez-vous que les Américains ont réussi depuis des années à imposer leur norme, à savoir qu’ils ne supportent pas de voir les lèvres des acteurs étrangers s’exprimer dans une autre langue que la leur. Si, si, sans rire.
Et bien évidemment une chaine comme TF1 se devait de se plier à ce dictat.

Et rien ne nous est épargné. Rien que le prénom du héros, JO… Comme si il existait un seul Français qui se fait appeler JO ! Et quand notre héros (joué par un Jean Reno en bien mauvais état physique) feuillette un livre chez un suspect, c’est bien évidemment en anglais que c’est écrit. Un casting, à 99% anglophone. Finalement TF1 déteste les Français…

Heureusement, les Français ne sont pas dupes. D’après TVmag.lefigaro, « Jo ne fait pas l’unanimité. Loin s’en faut ». Seuls 6 millions de Français ont suivi la série, par semaine. Et ce ne serait pas suffisant pour TF1. On croit rêver.
Heureusement, ce jeudi 16 mai, c’est la dernière soirée !

Article lié :
TF1 : la série Jo ne fait pas l’unanimité
 
 
 
 

1 commentaire

Classé dans Médias

Pancho, le dessinateur politique du Canard Enchainé

Si vous êtes un lecteur ou une lectrice assidus du Canard Enchainé, vous ne pouvez manquer d’apprécier les dessins politiques de "Pancho", tels que celui ci-contre.

Nous l’avons rencontré lors d’un salon du livre, dans le Val d’Oise.

Pancho officiait aussi dans le journal Le Monde, avant qu’une restructuration du journal ne l’oblige à aller voir ailleurs. Il n’eut pas besoin d’aller très loin : le Canard s’est fait un plaisir de l’accueillir.

Le métier de dessinateur politique, un métier pas toujours évident : « Devoir se lever tous les matins à 5h, pour délivrer un dessin quotidien, avoir l’inspiration pour cela, ce n’était pas toujours facile… », explique sa compagne, Elsa Orial, elle-même illustratrice, parlant de la période Le Monde.
Avec le Canard, la tâche est moins ardue puisque le journal est hebdomadaire.

Avec Pancho, de son vrai nom Francisco Graells, nous avons rencontré quelqu’un de très courtois, n’ayant visiblement pas la grosse tête. On en connait pourtant…

Pancho et sa compagne Elsa Orial :
Pancho et sa compagne Elsa
 
 
 
 

2 Commentaires

Classé dans Médias

Libération et les autres, Mediapart rappelle combien ces journaux sont subventionnés

Libération - Manif Homophobie

En faisant sa Une, ce lundi 22 avril, sur l’homophobie supposée des manifestants, Libération démontre une fois de plus qu’il est au service moral du pouvoir qui tient le même discours.

Libération, un journal hyper subventionné à l’égal du Monde, comme le rappelle Médiapart qui a beau jeu d’affirmer qu’il ne reçoit plus aucune subvention. « Nous sommes à l’équilibre… », rapportait fièrement dernièrement Edwy Plenel à la télé.

Pour l’anecdote, Edwy Plenel faisait partie de celles et ceux dont les conversations téléphonique avaient fait l’objet d’écoutes de la part de l’État, sous les ordres de François Mitterrand. Certains affirment que sa croisade contre Cahuzac et les socialistes viendrait de là…

Ce dernier ne manque pas de rappeler régulièrement combien les grands médias sont outrageusement subventionnés, donc avec l’argent des contribuables pour mieux les insulter à l’occasion. Traiter "d’homophobes" des gens qui refusent que des enfants n’aient pas un père et une mère, comme le fait Libé, n’est-ce pas les insulter "grâvement", comme on dit en banlieue ?

Mediapart nous rappelle donc combien Le Parisien/Aujourd’hui en France, Libé, Le Monde, mais aussi Le Figaro et Ouest-France reçoivent des millions d’euros chaque année.
C’est ici : Subventions : la presse passe au contrôle

 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Médias, Politique, Société

Le papier ne sent pas bon !

SNJ-CGTQue Mme Marcela Iacub éprouve le besoin d’étaler sa nauséeuse aventure sentimentale et sexuelle avec Dominique Strauss-Kahn, c’est son affaire.

Qu’elle ait trouvé un éditeur, Stock, et un magazine pour en faire la promotion, en l’occurrence Le Nouvel Observateur, ne grandit ni l’un, ni l’autre, mais l’opération est symptomatique des mœurs des mondes de l’édition et de la presse pour « faire des coups éditoriaux ».

Les médias se sont déjà largement fourvoyés en étalant les turpitudes sexuelles de l’ancien patron du FMI et, aujourd’hui, ils persévèrent. Au nom de la nécessaire amélioration de la vente de papier !

Ceux qui se gaussaient de TF1 utilisent les mêmes ressorts, raillés par les Guignols de l’info sur Canal + : « Du cul, du cul, du cul ».

Faut-il s’en étonner quand on sait que le patron du Nouvel Observateur a fait fortune (déjà) dans le Minitel rose !

Le rôle des journalistes n’est pas de faire des coups, mais de hiérarchiser l’information. Or, « l’œuvre » de Mme Iacub ne mérite pas une telle campagne de promotion, même si M. Joffrin, le directeur du magazine tente de voir en lui un bon livre, alors même que l’actualité politique et sociale est largement fournie en événements qui intéressent la vie quotidienne des citoyens français.

Le SNJ-CGT ne donne pas de leçon de morale, mais les principes professionnels dépassent largement la morale aussi étroite que celles de Mme Iacub et de M. Joffrin.

Pour le SNJ-CGT, l’information n’est pas une marchandise comme les autres. Elle ne doit jamais se vautrer dans la fange des soues où se vautrent certains cochons.

Montreuil, le 26 février 2013
SNJ-CGT

Article lié :
On achève bien les truies
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Médias, Société

Quand Zemmour et Naulleau se font berner par un député

La rediffusion de l’émission des deux zorros de l’information, sur M6 dimanche soir, a permis d’assister à leur confrontation avec le député Nicolas Dupont-Aignan, grand donneur de leçons.

À la question : « Combien gagnez-vous ? », Dupont-Aignan a fait celui qui joue la transparence : « comme tous les députés, je gagne 5000€… », a-t-il rétorqué sans rire. Zemmour a lancé d’une toute petite voix : « oui mais vous avez aussi vos indemnités de frais de mandat… », sans insister.

Déclarer ne gagner que « 5000€ par mois », c’est se moquer du monde. Car s’il est vrai qu’un député a une indemnité de base de 5514,68€, c’est en fait 13512,15€ qu’il touche véritablement, et cela sans avoir à produire aucun justificatif. À cela s’ajoute une enveloppe de 9138€ pour payer 3 collaborateurs, bien souvent des collaboratrices, qui peuvent être des membres de la famille. C’est ainsi qu’on connait un ex-député qui embauchait sa femme…

Le tableau suivant, extrait du site grosseimposture.com donne le détail :

C’est l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) qui pose le plus de problème.
L’association Contribuables associés mène toute une campagne pour que la transparence sur l’IRFM soit faite : « Bien plus que le montant de cette indemnité, c’est bien le problème du contrôle de son usage qui est central », affirme-t-elle, avant d’ajouter : « Contribuables Associés demande solennellement à Claude Bartolone de répondre à l’exigence d’un contrôle effectif des indemnités, pour une justification de leur usage à l’euro près. Il en va de la crédibilité et de l’honneur des représentants de la population française. »

Sans oublier la fameuse et mystérieuse "réserve parlementaire" qui permet à tout député de jouer les généreux, genre « j’ai payé le mobilier de cette école ».

On aurait aimé que Zemmour et Naulleau aient pu expliquer cela aux Français, et tenir la dragée haute au député, au lieu de se laisser manipuler…

Chers élus. Ce qu’ils gagnent véritablement…

 
 
 
 
» Si vous avez aimé lire ce sujet, pensez à laisser un commentaire…

1 commentaire

Classé dans Médias, Politique, Société