Archives mensuelles : mars 2014

Rachida Dati écrase Hidalgo et Dumont

Il espérait prendre sa revanche. Michel Dumont, maire du 7ème de 2002 à 2008, Conseiller de Paris, n’a réussi qu’à se hisser à la 4ème position, avec seulement 7,53 % des suffrages exprimés, loin derrière la maire sortante et ses 41%. De quoi faire taire celles et ceux qui contestaient l’arrivée de Rachida Dati dans le 7ème.
Quant à la candidate Capucine Edou, qui menait la liste « Anne Hidalgo – Paris qui ose », elle n’a réussi qu’à obtenir 16,9%.

Un résultat pour Rachida Dati qui n’a pas de quoi étonner. Nous qui suivons l’actualité culturelle des mairies, le 7ème est une de celles qui offre une programmation les plus riches. On se souvient de son déjeuner sur l’herbe, dans les jardins de la mairie, qui avait eu beaucoup de succès. Un réélection qui ne devrait pas poser de problème.
Les résultats du 7ème
Les résultats arrondissement par arrondissement
 
 
 
 
 
 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 7ème arrondissement, Politique

Pollution : les actions de la mairie de Paris


COMMUNIQUÉ

« L’épisode de pollution qui se poursuit dans l’agglomération parisienne rappelle qu’il est plus que jamais nécessaire que tous les acteurs se mobilisent pour améliorer la qualité et de l’air et préserver la santé des habitants. C’est animée par cette exigence que la municipalité parisienne s’est engagée depuis 13 ans dans une politique résolue visant à faire baisser la pollution notamment en réduisant la place de la voiture et en augmentant l’offre de transports propres.

La durée et le niveau de l’épisode actuel de pollution lié à une météo exceptionnelle appellent en complément de ces actions de long terme, des mesures spécifiques que chacune des autorités concernées doit mettre en œuvre.

La Mairie de Paris met en place pour ce qui la concerne :
– la gratuité du stationnement résidentiel depuis mardi et pour toute la durée de l’épisode,
– la gratuité des services Vélib’ et Autolib’ à compter de demain, 13 mars 2014, et pour toute la durée de cet épisode,
– l’arrêt de l’utilisation de tous les véhicules municipaux qui ne soient pas strictement indispensables et celui des outils d’entretien non électriques,
– l’envoi de consignes aux encadrants d’activités municipales demandant de limiter des promenades et activités extérieures pour les plus jeunes ou les activités extérieures et sportives intenses (même en intérieur) et les compétitions sportives pour les enfants,
– l’adaptation des activités proposées aux personnes âgées dans les clubs municipaux et dans les EHPAD (privilégier les activités calmes, proscrire celles qui pourraient faire respirer des solvants/dissolvants (atelier de peinture,…), le personnel de ces structures est particulièrement attentif aux signes de gêne ou de détresse respiratoire, de même que les agents qui interviennent au domicile des personnes âgées. Les aides à domicile prenant en charges les personnes âgées isolées ont été mises en alerte afin de signaler les usagers souffrant d’insuffisance respiratoire,
– la diffusion des messages de prévention sanitaire renforcée sur les panneaux lumineux et paris.fr.

La Mairie de Paris appellent tous les Parisiens à se conformer à ces mesures de prévention, et rappelle qu’au-delà des mesures qui relèvent de la Préfecture de Police, il est indispensable que chacun adapte ses comportements, notamment en empruntant prioritairement les réseaux de transport en commun, le covoiturage ou l’utilisation de véhicules peu polluants (électrique, GNL…). »
 
 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Ville de Paris

Plainte pour « cause de pollution », B. Delanoë réagit

COMMUNIQUÉ

« L’association Écologie sans frontière vient de déposer une plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui » à propos de la pollution de l’air. Cette première action judiciaire pose la question de l’action menée par les pouvoirs publics pour lutter contre ce fléau urbain. La santé des citoyens est une question sérieuse qui ne mérite ni les approximations, ni les exploitations politiciennes. Je ne peux laisser penser que la Ville de Paris aurait été attentiste en la matière.

Depuis 2001, au prix d’un affrontement avec de nombreux conservatismes, la Municipalité que je conduis a mené une politique qui s’est attaquée résolument à la pollution de l’air à Paris, en mobilisant tous les leviers possibles : mise en place des couloirs de bus afin de favoriser les transports en commun ; construction d’un tramway sur les boulevards des Maréchaux ; renforcement de la contribution au STIF permettant une augmentation de 14 % de l’offre de métro ; mise à disposition de 18 000 Velib’ et extension du service aux communes riveraines ; création du plus grand service de voiture en libre-service au monde avec Autolib’ en 2010 ; livraison de 75 ha d’espaces verts aux Parisiens ; plantation de 10.000 nouveaux arbres en 13 ans ; organisation de la livraison de marchandises à Paris par des transports propres avec l’objectif que 50% des livraisons soient réalisées en véhicule non diesel d’ici 2017 ; adoption dès 2007, d’un Plan climat qui fixe l’objectif de réduction de 25% de réduction de l’émission de gaz à effet de serre d’ici 2020 sur le territoire parisien ; limitation de la vitesse sur le périphérique et sur les grands axes urbains ; engagement d’une démarche de concertation à l’échelle de la métropole pour avoir une approche globale de la question de la qualité de l’air.

Cette action déterminée a porté ses fruits. La qualité de l’air s’est globalement améliorée depuis 10 ans à Paris, comme l’ont souligné plusieurs études d’Airparif. En particulier, une étude publiée en juillet 2013 a démontré que les particules fines y ont diminué de 35% (malgré la diésélisation du parc automobile français), les oxydes d’azote de 30 %, et les émissions de CO2 de 13%, tandis que plusieurs polluants comme le dioxyde de soufre (-94%), le benzène (-90%), ou le plomb (-98%) y ont quasiment disparu. Ces résultats confortent la politique de la Ville de Paris qui vise à réduire le trafic routier et la vitesse de circulation afin de lutter plus efficacement contre la pollution.

Il faut continuer cet effort pour assurer un air de qualité aux Parisiens. C’est une action de long terme qui permettra à nos villes de concilier la performance d’une organisation où les transports sont fluides et adaptés aux besoins des habitants avec la volonté de protéger la santé des habitants. Cela représente sans doute le premier défi des grandes agglomérations, le plus essentiel à mes yeux.», déclare le maire de Paris.
 
 
 
 
 
 

2 Commentaires

Classé dans Ville de Paris