Mon voisin fait du bruit. Que faire ?


Thomas se plaint de son voisin, « un jeune venu faire ses études à Paris, qui met sa musique à fond n’importe quand, même la nuit ».
Que peut-il faire ?
Appeler la police, afin qu’elle le verbalise. Depuis le 12 mars 2012, les policiers qui se déplacent ont la possibilité d’infliger une amende forfaitaire de 68 euros, aux fauteurs de troubles.

Cette disposition résulte du décret No 2012-343 du 9 mars 2012, modifiant le code de procédure pénale, explique le Centre d’information et de documentation sur le bruit.
Lire la suite

Si vous êtes locataire, vous avez la possibilité, si pour une raison quelconque vous ne voulez pas appeler la police ou qu’elle refuse de se déplacer, de lui demander de régler le problème.
En effet, en tant que locataire, votre bailleur a le devoir de vous assurer « la jouissance paisible des lieux« . Car en fait, c’est lui qui habite véritablement l’appartement qu’il vous loue.
Si le faiseur de bruit est copropriétaire, votre bailleur doit s’adresser au Syndic pour lui demander de faire pression sur ce propriétaire.
Si le faiseur de bruit est locataire. Soit il dépend du même bailleur que vous, soit il dépend d’un autre bailleur.
S’il dépend du même bailleur, c’est à votre bailleur de s’adresser à lui directement.
S’il dépend d’un autre bailleur, votre bailleur s’adresse au Syndic pour qu’il s’adresse à son tour à l’autre bailleur.
Si vous êtes propriétaire, vous vous adressez au Syndic pour qu’il règle le problème : il est payé pour cela.

On notera que des personnes qui font du bruit sont en général des asociaux. On peut toujours essayer de discuter avec eux directement, dans de très rares cas il se dégagera une solution. La plupart des situations, on a affaire à des gens agressifs. Il vaut mieux laisser les autres (bailleurs, Syndic, police) s’en occuper…

Règle générale : il n’existe aucun lien juridique entre un copropriétaire dans une résidence et un voisin locataire. En clair, un copropriétaire n’a pas à s’adresser directement à un locataire pour se plaindre de quoi que ce soit. Idem pour un locataire, il n’a pas à s’adresser à un copropriétaire ; ni même au gardien, sauf à lui signaler le problème, sans qu’il ait obligation de s’en occuper.

Tout doit se résoudre par la bande. C’est d’ailleurs une règle générale en société. Ne jamais chercher à résoudre directement ses problèmes. Toujours faire appel à une autorité.
C’est en n’expliquant pas (ou en ne voulant pas expliquer) aux jeunes cette règle essentielle, que beaucoup d’entre eux se retrouvent dans des situations difficiles au niveau de la justice, ayant voulu régler leurs problèmes eux-mêmes, bien souvent après avoir regardé les séries américaines ultra-violentes.
À l’école, on n’apprend pas aux jeunes les règles élémentaires de la vie en société. Certaines mauvaises langues assurent que c’est fait exprès, pour donner du travail à la police, aux magistrats, aux avocats, aux éducateurs, aux associations, voire aux médecins, infirmières et autres vendeurs d’appareils pour estropiés, quand ce ne sont pas les vendeurs d’alarmes et de moyens de protection…
 
Possibilité de contacter l’ADIL pour obtenir un premier avis :
01 42 79 50 50 / 0820 16 75 00

 
 
 
 
 
 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Consommation, Santé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s