Du sang dans nos portables

Les minéraux utilisés pour la fabrication de nos téléphones portables proviennent essentiellement des mines de l’Est de la République démocratique du Congo. Or ce pays a connu le conflit le plus meurtrier depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Aujourd’hui encore, des groupes armés financent leurs activités par le contrôle exercé sur le commerce des «minéraux du sang». Le réalisateur Frank Poulsen s’est interrogé : Nokia, la compagnie qui lui a vendu son téléphone, peut-elle assurer qu’elle ne contribue pas au financement de la guerre au Congo ? Nokia étant incapable de le lui garantir, il décide de se rendre sur place pour visiter les mines.

Les richesses minières de l’Est de la République démocratique du Congo sont l’objet de tous les appétits et de tous les trafics. Des ONG ont réclamé des fabricants de téléphone portable qu’ils mettent en place des mécanismes indépendants de surveillance de la chaîne d’approvisionnement des minerais, afin d’assurer qu’ils ne finançaient pas la violence armée. Le consommateur n’a-t-il pas un rôle à jouer pour favoriser la mise en place de ces chaînes d’approvisionnement responsables ?

La suite

 
 
 

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Monde, Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s