Le Festival de Cannes intéresse-t-il les contribuables français ?


Les médias, chaque année, tentent de nous intéresser au Festival de Cannes. Un événement toujours très attendu par eux, leur donnant l’occasion de faire la fête pendant plusieurs jours, bien souvent aux frais du contribuable.

C’est ainsi que pas une radio, pas une télé publique, ne manquera de s’y déplacer, comme si la montée des stars avait une incidence particulière sur la vie des Français. Par contre, le logement, les repas de toutes ces équipes seront payés par les impôts de ces mêmes Français, dont on rappelera que la moitié d’entre eux ne gagnent que 1500€, et bien souvent moins, par mois.

Petit rappel sur les salaires de nos animateurs du service public.
Ainsi, une petite chose comme Alessandra Sublet, l’animatrice de "C à vous" sur France 3, dont le métier consiste à rigoler bêtement et à poser des questions idiotes aux invités de son émission, a déclaré avoir touché en 2012 … 12.000 euros par mois.
À une certaine époque, Thierry Ardisson et Marc-Olivier Fogiel se prenaient le chou car l’un gagnait plus que l’autre sur les chaines du service public : "seulement " 18.000 euros par mois. Demandez à Michel Drucker ce qu’il gagne depuis des décennies sur les chaines du service public… Philippe Bouvard, autre grand bénéficiaire du service public, avait déclaré un jour : « Travailler à la télé, c’est toucher le Jackpot… »

On regardera le Festival de Cannes pour ce qu’il est : une vitrine pour le marché hyper mercantile du milieu du cinéma. Mais qu’on arrête de nous faire croire que le métier d’acteur/actrice de cinéma intéresse la majorité des Français. Un métier qui consiste à travailler … 1 minute utile par jour. Démonstration : un film met 3 mois à être tourné, soit 90 jours. Un film dure 1h30, soit 90 minutes. Donc on ne tourne qu’une minute utile par jour. CQFD. « Mais il y a plusieurs prises !!! », hurlera peut-être un représentant de cette digne profession. Certes… Mais, comme aimait à le répéter Jean Gabin : « Le plus difficile dans ce métier, c’est de trouver un bon fauteuil… », tant l’attente est longue entre les prises. Toute personne qui a approché, de près ou de loin, ce milieu du cinéma sait de quoi on parle.

Le Festival de Cannes, un événement sans intérêt réel pour la plupart des Français, finalement.
 
 
 
 
 

Cet article vous a intéressé ? Pensez à poster un commentaire.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Humeur, Médias, Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s