Métro : une histoire de police … de caractères

Station Les HallesSur la photo de la station "Les Halles" ci-contre, celle-ci représente le nom d’une station de métro comme Fulgence Bienvenüe, père du métro de Paris avec Edmond Huet, l’avait exigé, c’est-à-dire en écriture bâton afin que l’on puisse guider un analphabète ou un illettré en lui écrivant le nom de la station à laquelle il devait descendre.

Sachant que toutes les stations seraient écrites en bâton, il était possible et facile de reproduire sur une feuille le nom de la station en question et le voyageur n’avait plus qu’à comparer sa feuille avec les panneaux.

Station ChâteletDepuis les analphabètes, mais pas les illettrés, ont disparu et les noms de station ne sont plus écrites en style bâton, mais dans une police plus moderne, comme c’est le cas pour la station Châtelet.

 
On remarquera que, pour la station Châtelet, on disait autrefois qu’on descendait "au Châtelet", en référence à la place du Châtelet (donc le Châtelet), construite à l’emplacement du Grand Châtelet, ancienne forteresse qui servit de prison et de tribunal sous l’Ancien Régime, et qui fut détruit en 1808 durant le règne de Napoléon 1er. Depuis les jeunes disent maintenant descendre "à Châtelet".

Fulgence Bienvenüe, devant l’entrée de la station Monceau.
Depuis il existe une station à son nom.


 
>> Merci à Philippe V. à l’origine de cet article.

Article lié : L’idée bienvenue de Fulgence Bienvenüe : le métro

 
 
 
 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s