Archives quotidiennes : 4 février 2013

Votre Maire est-il dépensier ?


C’est la question que pose l’association "Contribuables associés"

L’endettement de l’État et des collectivités est une des préoccupations des Français. Contribuables associés vient de lancer un outil citoyen interactif sur le Thème : Votre Maire est-il dépensier ?

Pour avoir la réponse, il vous suffit de vous connecter sur le site: www.contribuables.org

Le début d’année dans les communes est consacré à l’élaboration du budget de l’année en cours. Il se prépare en deux temps :
– Débat d’orientation budgétaire présenté et validé en Conseil Municipal
– Budget Primitif présenté et validé en Conseil Municipal ( en Mars )

L’association en profite pour signaler que les "dossiers du contribuables" N°11 de Février 2013 traite du sujet délicat des subventions accordées aux associations : Associations : le scandale des subventions
 
 
 
 
 
 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Association, Économie, Politique, Société

Abrogation de l’interdiction du port du pantalon pour les femmes

Les femmes peuvent tout à fait légalement porter le pantalon. La loi du 17 novembre 1800 leur interdisait de le porter. Une incongruité juridique qui vient d’être abrogée. Il aura fallu tout de même 213 ans pour y arriver.

On connaissait les femmes qui portent la culotte, maintenant les femmes peuvent porter tout à fait légalement le pantalon. Cela ne les changera pas beaucoup, elles le portent depuis longtemps, reléguant de plus en plus la jupe et la robe dans les armoires, au grand désespoir des mâles.

Cette loi – la loi du 26 brumaire an IX – précise que « Toute femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l’autorisation ».
Cette interdiction avait été partiellement levée par deux circulaires de 1892 et 1909 autorisant le port féminin du pantalon « si la femme tient par la main un guidon de bicyclette ou les rênes d’un cheval ».
Si elles ne sont plus appliquées aujourd’hui, leur portée symbolique pouvait heurter nos sensibilités modernes. C’est pourquoi elles ont été abrogées.
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Société