Archives quotidiennes : 15 octobre 2012

Les médecins doivent afficher leurs honoraires, la DDPP y veille !

Les agents de la direction départementale de la protection du public (DDPP, ex-DDCCRF) de Paris sont habilités pour effectuer les contrôles de l’affichage des honoraires pratiqués par les professionnels de santé. À Paris, on compte environ 16 000 médecins (libéraux et salariés confondus), conventionnés secteur 1 ou 2 ou non conventionnés c’est-à dire établissant leurs tarifs « avec tact et mesure » (selon les termes du décret 02009-152 du 10 février 2009 modifiant le code de la santé publique).

Lorsque les honoraires dépassent un seuil fixé par arrêté, une information écrite préalable précisant le tarif des montant du dépassement facturé doit obligatoirement être remise au patient.

La programmation des contrôles s’effectue en concertation avec la sécurité sociale afin de couvrir au mieux la totalité du territoire parisien. Au premier semestre 2012, 300 médecins ont été contrôlés, conduisant dans 20 % des contrôles à la rédaction de rappels de réglementation, qui sont suivis aussitôt de mise en conformité.

À noter que la DDPP ne reçoit pas de plainte de patients liée au non affichage de dépassements d’honoraires.

Plus d’information sur le site ameli.fr
 
 
 
 
 
 

Poster un commentaire

Classé dans Consommation

Griller un stop à Paris. Pratiquement impossible…

Griller un stop coûte cher : 135 € d’amende et 4 points de retirés sur votre permis de conduire.

Pourtant à Paris, c’est pratiquement impossible. Pourquoi, direz-vous ? pour une raison très simple : il n’y a qu’un seul stop dans toute la capitale. Et encore, c’est à la sortie d’une entreprise de matériaux de construction. Autant dire jamais.

C’est une info de la préfecture de police de Paris :
« Un : c’est le nombre de panneaux STOP existant à Paris. Il est positionné sur le domaine public, juste à la sortie d’une entreprise de matériaux de construction située quai Saint Exupéry (16e).
Hormis cette exception, c’est la priorité à droite qui constitue la règle en matière de circulation dans la capitale.
Elle s’applique de la même manière aux ronds-points dont celui des Champs-Elysées qui se distingue néanmoins des autres par l’absence d’aménagement d’un terre-plein central ; un rond zébré au sol, en son centre, constitue sa seule matérialisation : voie de passage des défilés, aucun aménagement physique trop important ne peut y être apporté
. »

Gare aux ronds-points ! Tourner autour d’un rond-point sans mettre son clignotant coûte 20€ mais surtout 3 points sur son permis. Il s’est trouvé des élus pour voter ce type de sanction…

 
 
 
» Si vous avez aimé lire ce sujet, laissez un commentaire…

Poster un commentaire

Classé dans Paris, Société