Cancer de la prostate, surtout ne rien faire ?

SANTÉ

Cancer de la prostate, surtout ne rien faire ?

Le dépistage du cancer de la prostate est toujours fortement recommandé à travers toutes Prostateles revues médicales. Or, une vaste majorité d’hommes pourtant porteurs des cellules cancéreuses dans la prostate ne sont jamais affectés par ce cancer dont l’évolution est souvent très lente.

Ne rien faire reste donc à ce jour la meilleure solution : Primum non nocere. L’État devrait mettre fin à une dérive dont les ravages n’ont que trop duré. Seuls 3% des hommes décèdent du cancer de la prostate, le plus souvent à un âge très avancé, contre 25% de causes cardiovasculaires et 5% de causes accidentelles. C’est ainsi que le dépistage de 1500 personnes pendant dix ans aboutit à 150 ou 180 biopsies et au traitement de 50 hommes pour théoriquement sauver une vie. Ces biopsies et ces traitements inutiles sont dangereux car ils exposent à de graves et fréquentes complications.

La suite

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Santé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s